Categorie : Histoires & Légendes

Take Me Out To The Ball Game, la chanson du baseball

Aujourd’hui, Honus vous raconte l’histoire d’une chanson écrite dans les transports en commun en une quinzaine de minutes au début du 20ème siècle et qui est devenue l’hymne non-officiel du baseball. Une success story à l’américaine. Un monument du baseball et un éloge oublié aux droits des femmes.

Un jour de printemps 1908, Jack Norworth est dans le métro aérien de New York. Cet acteur et parolier de 29 ans voit soudain un panneau « Baseball Today – Polo Grounds ». À la fin de son trajet, la chanson Take Me Out To The Ball Game était née.

Jack Norworth, de son vrai nom John Godfrey Knauff, est né à Philadelphie le 5 janvier 1879 dans une famille très religieuse . Il choisit pourtant une carrière peu appréciée dans ce milieu, le théâtre. Il part, à 20 ans, pour New York où il devient un artiste polyvalent : comédien de vaudeville, parolier, chanteur. Il cumule les succès, notamment l’un des grands tubes de l’époque « Shine On, Harvest Moon ». Quand il compose Take Me Out To The Ball Game, Norworth n’a jamais assisté à un match des Big Leagues. C’est le fameux panneau « Baseball Today – Polo Grounds » qui va lui inspirer cette chanson. À la recherche d’un nouveau titre pour son passage à l’Amphion Theater de Brooklyn, quoi de mieux qu’une chanson sur le baseball ? En lire plus…

La carte de Baseball de Pete

 Pete Rose, c’est un peu l’histoire d’un gars qui avait de vrais cheveux à la place de son postiche. C’est le mec qui pousse à se poser la question suivante  : "Pete Rose ou les Playmobils, qui était le premier ?"  

En lire plus…

Jolly Dumber ou le Donkey Baseball

Bang ! Vous venez de frapper la rapide d’un lanceur terrible, vous savez celui-là même qui ne voyez plus en vous qu’un pauvre retrait. Pourtant, vous venez de la frapper cette roquette ! Et vous voilà à courir pour atteindre la base promise. Cette frappe, c’est un Hit ! Un coup sûr, un plaisir. Celui de "sprinter" après la frappe, de prendre un virage pour  le double ou le triple, gourmandise suprême…

Pourtant cet aspect "jouissif" du Baseball certains l’ont vue sous un autre jour,  sous un autre angle…

En lire plus…

La carte de Baseball de Bill Ripken

Ce mois ci, retour sur une carte assez culte d’une époque, finalement assez rock n’roll, celle de Bill Ripken sortie en 1989 chez Fleer. En lire plus…

Dave Parker le Terrifiant

En 1978, Dave Parker est le joueur le plus craint du baseball professionnel. On le surnomme le "Cobra" parce qu’il frappe dur et peut tuer le match à tout moment. Avec ses 115 kg et sa taille de 1m98( 6′ 6), Parker impressionne tout le monde. Mais en Juillet 1978, il va être encore plus impressionnant. Honus revient sur une session de jeu dantesque et une vraie épopée d’innovations techniques. En lire plus…

La carte de baseball de Ellis Valentine

 

Retour de votre rubrique préférée (?) la carte de baseball, du mois, voire peut être de l’année, of course oldies seventies, rubrique que l’on nommera désormais "Wax Pack". Aujourd’hui, focus sur un joueur énorme, mais hélas peu connu dans nos contrées, Ellis Valentine avec sa carte Topps. En lire plus…

Kirk Gibson et l’impossible….

 

Honus revient sur un sacré coup de bâton qui date déjà d’il y a plus de vingt cinq ans. On parle là d’un moment de légende, un dont tous les heureux spectateurs peuvent encore en parler avec des yeux qui brillent. On parle de la frappe de Kirk Gibson lors du match 1 des World Series 1988. Cet Home Run résonne peut être comme le moment sportif le plus dramatique depuis certainement "The shot heard around the world" de 1951…. Un moment historique de ferveur folle. En plus, les archives et les interviews des différents protagonistes ont permis de comprendre que ce coup de batte était plus qu’un coup de génie, c’était également une réussite tactique et tout le succès d’une organisation, celle des Los Angeles Dodgers.  En lire plus…

Kirk Gibson putain d’héros

Honus continue sa petite série sur les grands moments des World Series. Aujourd’hui retour dans les années 80 avec un sacré duel lors du match 5 des World Series de 1984  : Gibson Vs Gossage. En lire plus…

The Shot Heard ‘Round the World : Miracle à Coogan’s Bluff

Aujourd’hui, Honus revient sur ce qui est considéré comme l’un des plus grands matchs de baseball de l’histoire de la MLB. Une histoire de héros glorieux et de renversements inespérés de situation. Une histoire de miracle pour certains et de tricherie pour d’autres. Une histoire pour Honus en somme.

Au début de la saison 1951, la National League promet une course à trois vers le titre de la ligue et une place en World Series. D’un côté, on a les Phillies de Philadelphie des Hall of Famers Richie Ashburn et Robin Roberts. De l’autre, les New York Giants du manager Leo Durocher mais aussi de Monte Irvin et Willie Mays, trois autres futurs membres du Temple de la Renommée. Enfin, venant de Brooklyn, le troisième larron, les Dodgers, future franchise californienne. Ceux de Jackie Robinson, Pee Wee Reese et Roy Campanella, trois autres joueurs qui intégreront Cooperstown. Bien entendu, les trois équipes possèdent toute une ribambelle de joueurs All-Stars. La lutte s’annonce féroce. En lire plus…

Le jour où A-Rod a failli être un Red Sox

Alex Rodriguez, surnommé A-Rod, ou A-Roid, voire A-Fraud est la superstar que tout le monde déteste aujourd’hui. Désormais banni de la MLB pour toute une saison, il est le symbole de tous les excès du dopage du baseball professionnel. Mais A-Rod est depuis longtemps un mal aimé. Lorsqu’il quitte Seattle en 2000 pour les Texas Rangers, les fans des Mariners crient à la trahison.  Il signe alors en free agent le plus gros contrat de l’histoire de la MLB pour les Texas Rangers pour plus de 250 000 dollars. Un sommet à l’époque…. A-Rod est déjà la cible de toutes les critiques. Il est le meilleur short stop et frappe comme un taureau, mais son attitude de diva commence à en agacer plus d’un. On lui promet le Hall of Fame en raison de sa puissance inouïe. Il continue à frapper des Home Runs comme un métronome, mais les Rangers ne gagnent rien…. En 2003, il se passe un évènement, une finale de l’ALCS Red Sox – Yankees. Cet évènement va précipiter de nouveaux changements dans la carrière de A-Rod…..et une nouvelle signature vers un grand club….. Boston ???? En lire plus…

King Kelly, la première superstar people du baseball !

Il y a quelques mois, nous vous parlions de Jim Creighton, qui fut la première vraie star du baseball et qui, par son pitching rapide et ses performances sportives, avait permis au baseball de franchir une étape pour devenir le National Pastime américain. Aujourd’hui, nous allons vous parler d’un joueur qui atteint aussi le rang de gloire nationale du baseball et dont le jeu permis au jeu d’évoluer tant dans l’esprit qu’au niveau des règles. Dans un baseball professionnel naissant, il fut la première star people du baseball, voir du sport professionnel, une sorte de croisement de Beckham et de Maradona au 19ème siècle. Et son nom de scène était King Kelly. En lire plus…

Série The Fan : Bobby « Dodgerfilms » Crosby, LA Dodgers

Honus lance une nouvelle série pour rendre hommage aux vrais gardiens du sport, et en particulier du baseball : les fans ! Sans les fans, point de baseball. Ils sont l’âme du jeu. Les joueurs, les propriétaires, les managers vont et viennent. Les équipes déménagent, perdent ou gagnent. Mais la passion des fans pour ce jeu, et parfois pour une équipe, reste la seule constante. Il était donc important pour Honus, repaire bien connu de fans, de rendre hommage à ceux qui, considérés comme spectateurs, sont en fait des acteurs. Des acteurs qui jouent les premiers rôles.

Les zombies dominent le monde. Un groupe de survivants humains se retrouvent protéger par des vampires qui ont besoin de leur sang pour survivre. En lire plus…

Les Pirates sont une grande famille

Enfin les Pirates reviennent au top ! La saison 2013 est peut être la bonne … après 20 ans de loose et la génération Van Slyke-Bonds-Bonilla des années 90, et après bien 30 ans depuis les dernières World Series de ….. 1979 ! Et oui, les Pirates ont été, il y a bien longtemps, des champions ! C’était en 1979, l’époque du Disco ! L’été est fini mais Honus continue sa série "Music & baseball"…

En lire plus…

Effa Manley, la pasionaria des Negro Leagues

 

S‘il est une personne qui se dévoua corps et âme à son équipe, ce fut bien Effa Manley. Elle les aimait ses Newark Eagles de la Negro League. Elle est aimait comme une mère bienveillante, comme une amie dévouée, comme une mécène généreuse et parfois comme une amante passionnée. La vie d’Effa Louis Manley née Brooks est un vrai roman. Origines mystérieuses, révolte sociale, lutte contre la ségrégation, amours interdits et, bien entendu, le baseball. Mais pas n’importe quel baseball, celui des Negro Leagues, ce baseball à la fois puissant et instable ! En lire plus…

The Dog Days of Summer

 

Sirius, également appelée Alpha Canis Majoris (α Canis Majoris/α CMa) par la désignation de Bayer, est l’étoile principale de la constellation du Grand Chien. Vue de la Terre, Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel (après le Soleil), dépassant Canopus et Arcturus. Elle fait partie de la catégorie des étoiles blanches (selon la classification du catalogue de l’astronome Pietro Angelo Secchi). Du fait de sa déclinaison, Sirius n’est jamais très élevée au-dessus de l’horizon depuis les latitudes tempérées de l’hémisphère nord. L’extinction atmosphérique atténue son éclat comparativement à Arcturus (Canopus étant elle, invisible depuis ces latitudes). Du fait de sa proximité et de son éclat, Sirius est une des étoiles les plus étudiées des astronomes et fut objet de plusieurs « premières », notamment la détection de son mouvement propre et de sa vitesse radiale. En lire plus…