Categorie : Histoires & Légendes

Dave Winfield, le tueur de mouette ?

 

Le 4 août 1983. Exhibition Stadium, Toronto (Canada).

Les Blue Jays reçoivent l’un de leurs rivaux de la division Est de la Ligue Américaine, les prestigieux Yankees de New York, devant 36000 spectateurs. Un match important comme la série dans son ensemble. Six des sept équipes de la division ont un pourcentage de victoire au-delà des .500 et la course aux playoffs est serrée.

En 1983, chaque ligue est composée de deux divisions. Du côté de l’Américaine, la division Est est composée, en plus des Yankees et des Blue Jays, des Indians de Cleveland, des Orioles de Baltimore, des Tigers de Detroit, des Red Sox de Boston et des Brewers de Milwaukee. En lire plus…

Glenn Burke et le High Five

Le High Five, pour rappel, c’est quand les joueurs se claquent les mains suite à une belle action. C’est le "Give me five", le "Tape m’en cinq" à la Québecoise ! Ultra à la mode dans le basket des années 1990, finalement devenu un geste courant dans la vie de tous les jours, c’est pourtant un joueur de baseball qui a inventé le geste, un joueur peu connu au nom de Glenn Burke. Il jouait alors aux Los Angeles Dodgers. Retour sur les origines du geste "cool" par excellence ! En lire plus…

Les étranges cartes des Washington Padres

 

Honus revient sur une curiosité ce mois-ci, les cartes Topps des Washington Padres ! Et oui, en 1974, les San Diego Padres ont failli déménager et devenir les Washington Padres. La boite de cartes de baseball Topps s’empare de la nouvelle très tôt et imprime une série de cartes au nom d’équipe mystérieux, la "Washington Nat’l league" . En fait, ils auraient dû s’intituler les "Washington Stars". Mais les Padres ne déménageront pas au final. Retour sur une erreur de communication qui en dit long sur les aléas du business sportif dans les années 70. En lire plus…

Baseball What The Fuck ?

 

On a toujours été bons chez Honus pour dénicher les faits les plus extraordinaires, les plus incroyables qui ont pavé l’histoire du baseball. Aujourd’hui, je (Dani) vais essayer de vous présenter quelques anecdotes qui ont émaillé l’histoire et les records MLB. Joueur WTF, stats insolites autant qu’inutiles, records nazes, il va y en avoir pour tous les goûts. Un top 10 sans classement mais qui vaut la peine d’être connu. On est partis et ça va pas être triste… un peu comme les San Diego Padres de 2017…  En lire plus…

Sidd Le Grand

 

Vous avez peut-être lu l’article sur « Fast Ball » et même peut-être vu le documentaire. Vous connaissez ou vous vous doutez de l’identité de celui qui a lancé, selon ce film, la balle la plus rapide en match officiel de MLB. Pourtant ce que vous ne connaissez peut-être pas c’est l’identité de celui qui a lancé la droite la plus rapide de l’histoire.

En lire plus…

La Fastball

 

La balle rapide, la fastball comme disent les américains, a désormais son documentaire nommé justement « Fastball ». C’est signé Jonathan Hock, c’est sorti en 2016 et le légendaire Kevin Costner vous présente le mythe du baseball moderne, la FASTBALL qui serait l’essence même du baseball !   En lire plus…

Hank Thompson, dans l’ombre de Jackie Robinson

Jackie Robinson est une lumière. Une lumière d’une grande intensité dans l’histoire de la MLB et du sport. Il a brisé les barrières du racisme dans le baseball et les sports US. Mais sa lumière fut si intense qu’elle plaça dans l’ombre ceux qui le suivirent de près et qui, eux aussi, brisèrent les barrières de la ségrégation et du racisme dans le baseball majeur et au-delà. Et au premier rang de ces suiveurs de l’ombre, Hank Thompson, troisième afro-américain à avoir joué en MLB en 1947 après Jackie Robinson et Larry Doby. Pourtant, Henry Curtis « Hank » Thompson peut s’enorgueillir d’avoir à son palmarès de nombreuses premières pour un afro-américain dans les Majeures.

Mais Hank Thompson, c’est aussi une histoire torturée, de son enfance jusqu’à sa mort, et dont pâtira sa carrière, l’empêchant de suivre les traces d’un Jackie Robinson jusqu’au Hall of Fame malgré un grand talent. En lire plus…

La malédiction des Indians

Certains ont été surpris que les Indians perdent les World Series 2016. Mais point Honus.  A la rédaction, nous avons toujours un livre d’histoire pas loin du bureau. Il est vrai que les Indians jouaient contre un club Maudit, les Cubs de Chicago, et qu’on pouvait donc se dire qu’en bons joueurs maudits, Chicago devait donc perdre le duel. Mais ce que vous ne savez pas est que les Indians sont un club également maudit, et ce à plusieurs titres. Donc les World Series 2016 étaient bien un duel de malédictions. Et l’on sait désormais que Billy le Bouc n’est plus qu’un souvenir pour Chicago. Il reste donc à vous présenter la malédiction des Indians pour comprendre quelle est leur horrible destinée ! En lire plus…

De nouvelles images vidéo du Japon Tour de 1934

 

Tel le Dragon de mer, la tournée américaine au Japon de 1934 réapparait  dans nos rubriques ! Cette fois-ci, c’est même le Hall of Fame qui nous propose un document ô combien rare, les images vidéo personnelles tournées en 8 mm par Jimmie Foxx, catcheur et première base légendaire des Philadelphie A’s ! En lire plus…

L’échec d’une MLB d’intérieur : la National Professional Indoor Baseball League

19 novembre 1939. Les Brooklyn Dodgers reçoivent leurs rivaux des New York Giants pour une double rencontre. Mais le match n’aura pas lieu à Ebbets Field. Et il ne s’agit pas d’un match entre les Giants et les Dodgers en Major League Baseball. Il s’agit de l’Opening Day de la National Professional Indoor Baseball League et le match se joue dans l’arsenal du 14ème Regiment d’Infanterie de l’armée américaine à Brooklyn.

Quelques jours avant, le 14 novembre à l’hôtel Commodore de New York, la légende du baseball Tris Speaker annonce le lancement de la National Professional Indoor Baseball League. Une idée qu’il travaille depuis plusieurs mois : créer une ligue hivernale professionnelle en intérieur d’indoor baseball ou, comme on l’appelle aujourd’hui, de softball. En lire plus…