Categorie : Cooperstown et cie.

Cool Papa Bell …. plus rapide que l’éclair

Il est temps, pauvres mortels, d’entendre la légende de "Cool Papa Bell" ! Sous ce surnom se cache un incroyable joueur de baseball mais également un homme exemplaire et pourtant peu connu des fans. Encore un joueur qui n’aura jamais pu jouer dans les ligues majeures en raison de la couleur de sa peau. James Bell est né en 1903 dans un petit village du Mississippi et il est devenu sous ce surnom une véritable légende. La difficulté, c’est qu’on ne sait que peu de choses de lui. "Cool Papa Bell" est peut être un véritable mythe des negro league et il est le sujet de plein d’histoires et d’anecdotes tel qu’il est vraiment difficile de trier le vrai du faux…. retour sur un vrai secret des Negro Leagues ! En lire plus…

Littérature : La longue veillée de Joe DiMaggio par Jerome Charyn

Le 7 février prochain, les éditions du Sous-Sol proposeront au public français la biographie de la superstar des Yankees de New York, Joe DiMaggio, écrite par le romancier et essayiste américain Jerome Charyn. « Joe DiMaggio » est paru en 2012 aux États-Unis. Il s’agit de la deuxième biographie d’un joueur de baseball proposée par les éditions du Sous-Sol après « Qu’est-ce que tu penses de Ted Williams maintenant ? » de Richard Ben Cramer, en 2015. En lire plus…

Satchel Paige joue enfin en MLB – Partie 1

 

C’est déjà la fin de l’année 2018 et il est donc grand temps de revenir sur une histoire des plus dingues qui est arrivée il y a 70 ans, le début du grand Satchel Paige en MLB au sein des Cleveland Indians à l’âge de ….. 42 ans ! Un rookie donc des plus particuliers. Flash Back sur le parcours d’un champion qui débute forcément par ses débuts, au sein des Negro leagues. En lire plus…

World Series 1916. Babe Ruth, le lanceur marathonien

 
 
Les World Series 2018 se sont récemment jouées entre les Los Angeles Dodgers et les Boston Red Sox. Les BoSox l’ont emporté après une saison époustouflante. C’était seulement la deuxième fois que les deux franchises se croisaient en séries mondiales malgré leur longue histoire. Leur première confrontation en World Series remonte à 1916. Un temps que les moins de cent ans ne peuvent pas connaître. A l’époque, les Dodgers se faisaient appeler les Robins et ils faisaient battre les cœurs des partisans de Brooklyn. Les Red Sox, eux, n’avaient pas encore été maraboutés par la Malédiction du Bambino. Normal, Babe Ruth n’avait pas encore été vendu aux Yankees, ce qui lui permit de réussir un exploit encore inégalé : lancer et remporter un match complet de 14 manches en World Series. Gaetan revient sur cet exploit et la vie de Babe Ruth. En lire plus…

Dutch Rennert n’arbitrera plus….

Vous avez certainement dû rater cette nouvelle un peu triste, la disparition à l’âge de 88 ans de Dutch Rennert, arbitre MLB. Ducth Rennert était un véritable phénomène de l’arbitrage. Retour sur un gars toujours au taquet.  En lire plus…

La mascarade Ichiro

La nouvelle est donc tombée : Ichiro Suzuki, c’est bien fini. Non, plus précisément, il ne prend pas sa retraite mais ne jouera plus et rentre ce 3 mai 2018 dans la direction de l’organisation de Seattle comme "assistant special"…. tout ceci après juste un mois de saison…. Et peut être que la saison prochaine, il reviendrait même jouer…. Tout ceci est pour le moins étrange. Honus se demande donc bien si la MLB et/ou Ichiro nous prendraient-ils pas pour des jambons ? Analyse d’une véritable mascarade, indigne d’un tel joueur déjà légendaire. En lire plus…

Le mystérieux Martin Dihigo

Il se nomme Martin Magdaleno Dihigo Llanos, mais on le connait sous le nom de Martin Dihigo. Mais qui est cet inconnu ?  J’ai personnellement appris son existence par un pur hasard en lisant un vieux numéro de Baseball Digest. Martin Dihigo est Cubain et il est peut être le plus grand joueur de tous les temps, et à coup sûr le joueur le moins connu de l’histoire du baseball ! Attention, on ne parle pas ici d’un joueur lambda mais d’un véritable prodige. En fait, Martin Dihigo a la particularité d’être le seul joueur au monde à être aux Hall of fame de quatre pays : celui de Cooperstown aux Etats-Unis, mais également celui de Cuba, du Mexique et récemment celui de la République Dominicaine. Ses surnoms valent peut être toutes les descriptions : on le nommait ‘El Inmortal" ou "El maestro"…. retour sur un prodige fort mystérieux !

En lire plus…

Ombre et Lumière au Hall of Fame

Rappelons les résultats de la cuvée 2018 du Hall of Fame : Trevor Hoffman, Chipper Jones, Vladimir Guerrero, Jim Thome. Retour sur des trajectoires bien différentes et sur une façon de voir tout à fait américaine.  En lire plus…

Jack Morris et Alan Trammel au Hall of Fame

 

Jack Morris et Alan Trammell deux grands joueurs des Detroit Tigers des années 80 viennent enfin de rentrer au Hall of fame. Ils viennent d’être désignés par un comité spécial de 16 personnes du hall of fame, qui les a choisis pour leur "impact dans le jeu". Pour bien comprendre, ils n’ont donc pas été élus par le circuit normal des votes des électeurs (qui nécessite 75 % des votes) mais par un comité spécial, qui fait oeuvre ici de rattrapage. Retour sur deux oubliés du Hall Of Fame. En lire plus…

Le Murderers’ row : les Yankees de 1927

 

L’histoire de la MLB est ponctuée de grandes équipes et certaines se sont hissées au firmament de la légende du baseball comme la Big Red Machine de Cincinnati en 1975, les Chicago Cubs de 1907, les Baltimore Orioles de 1970 ou encore les Philadelphie Athletics de 1929. Mais une franchise a surpassé toutes les autres avec quatre équipes considérées comme parmi les meilleures de tous les temps : les New York Yankees. En lire plus…

Sidd Le Grand

 

Vous avez peut-être lu l’article sur « Fast Ball » et même peut-être vu le documentaire. Vous connaissez ou vous vous doutez de l’identité de celui qui a lancé, selon ce film, la balle la plus rapide en match officiel de MLB. Pourtant ce que vous ne connaissez peut-être pas c’est l’identité de celui qui a lancé la droite la plus rapide de l’histoire.

En lire plus…

L’échec d’une MLB d’intérieur : la National Professional Indoor Baseball League

19 novembre 1939. Les Brooklyn Dodgers reçoivent leurs rivaux des New York Giants pour une double rencontre. Mais le match n’aura pas lieu à Ebbets Field. Et il ne s’agit pas d’un match entre les Giants et les Dodgers en Major League Baseball. Il s’agit de l’Opening Day de la National Professional Indoor Baseball League et le match se joue dans l’arsenal du 14ème Regiment d’Infanterie de l’armée américaine à Brooklyn.

Quelques jours avant, le 14 novembre à l’hôtel Commodore de New York, la légende du baseball Tris Speaker annonce le lancement de la National Professional Indoor Baseball League. Une idée qu’il travaille depuis plusieurs mois : créer une ligue hivernale professionnelle en intérieur d’indoor baseball ou, comme on l’appelle aujourd’hui, de softball. En lire plus…

Yogi Berra rejoint les légendes éternelles

« Le baseball, c’est 90 % de mental, l’autre moitié c’est physique ».

Cette citation est l’une des plus connues du baseball. Yogi Berra était doué pour les citations. Il a en donné beaucoup au monde du baseball. Il n’en donnera plus. Yogi nous a quitté. Il avait 90 ans. Il était une légende vivante. Il est devenu aujourd’hui une légende pour l’éternité. En lire plus…

Dick Allen la grande gueule

Retour de votre rubrique préférée, la carte de baseball du mois (peut être celle du trimestre !), avec une carte typique des années 70 consacrée à Richie "Dick" Allen, plus exactement une photo qui a servi à la carte double Topps # 307 de 1975 "Home Run Leaders de 1974" avec Dick Allen et Mike Schmidt ! En lire plus…

Aux origines du All Star Game

Alors que le 86ème All Star Game de la MLB va se tenir à Cincinnati le 14 juillet prochain, Honus repart aux origines de cet événement rituel du Baseball Majeur. Et comme toujours, c’est un visionnaire qui en est à l’origine, le journaliste Arch Ward. En lire plus…