Les lectures estivales d’Honus

Le All-Star Game est terminé et la saison MLB a repris. Le Show est rentré dans les Dog Days of Summer. Et en France, on profite des vacances. Alors entre un tour à la plage et une sieste à l’ombre, pourquoi ne pas se cultiver un peu plus sur le baseball ?

Honus vous propose une petite sélection d’ouvrages à ne pas manquer !

 

Calico Joe de John Grisham

Une relation père-fils très compliqué, un voyage initiatique, une légende du baseball… non, on ne vous parle pas du mythique Shoeless Joe de WP Kinsella qui donna le film Field of Dreams avec Kevin Costner. Non, ici on vous parle d’un des derniers romans du grand auteur à succès John Grisham.

Archi-connu pour ses romans policiers, régulièrement adaptés au cinéma (comme La Firme, Le Client…), John Grisham est aussi un passionné de sports et particulièrement de baseball. Il entraîne d’ailleurs l’équipe de son fils. Et de temps à autre, il pond un roman sur le baseball ou le football américain.

Calico Joe raconte l’histoire d’un fils qui va à la rencontre d’un joueur mythique (mais fictif) du nom de Calico Joe. Un frappeur de génie dont la carrière a croisé, il y a longtemps, celle de son lanceur de père, et qui va transformer la vie de chacun. Effectivement, Calico Joe ressemble dans les grandes lignes à Shoeless Joe (Grisham s’en est-il inspiré?) notamment dans le partage de cette passion pour le baseball et la relation entre le père et le fils. Mais il est aussi différent. Le voyage initiatique est plus dynamique comme l’écriture ce qui rend la lecture captivante. Les relations père-fils sont aussi plus présentes, là où Shoeless Joe est dans la nostalgie (dans Shoeless Joe, le père est décédé contrairement à Calico Joe).

Si vous aimez le baseball, vous aimerez forcément Calico Joe. Il y est omniprésent et aimé.

 

Game Over de Martin Leclerc

En 2012, Éric Gagné devient pitching coach de l’équipe de France pour les qualifications de la World Baseball Classic. Mais sa grande actualité, cette année-là, est la sortie de sa biographie où il se confie au journaliste Martin Leclerc. Une vraie confession. Tout y passe. Sa jeunesse, la formation québécoise et canadienne, le baseball universitaire américain, les ligues mineures et surtout sa carrière dans les Majeures. Ses années aux Dodgers, son Cy Young, son record de saves en MLB mais aussi sa part d’ombre avec le dopage, ses conséquences sur sa santé ou lors de sa révélation, il dit tout ! Une vraie plongée dans le baseball moderne. Une vie comme un roman mené tambour battant, une carrière étoile filante où le dopage aux Hormones de Croissance lui aura amené une brève réussite et beaucoup de douleurs.

Game Over, son surnom de closer, est tout à la fois une biographie, un roman et un témoignage sur le baseball moderne. On y apprend la vie d’un joueur de baseball à tous les niveaux, aussi bien les bons que les mauvais côtés. À lire absolument !

 

Mix T1 de Mitsuru Adachi

Otomi, Tôma et Sôichirô sont frères et sœurs au collège Meisei. Les deux frères jouent au baseball dans l’équipe du collège et sont très doués contrairement à l’équipe. Tôma et Sôichirô sont aussi nés le même jour mais ne sont pas jumeaux. Ce qui va intriguer un rookie de l’équipe Ichiban Natsuno.

Un trio amoureux qui est en fait un duo, des rivaux en baseball comme en amour, un super lanceur, un super frappeur, des personnages qui se ressemblent titre après titre… l’œuvre du maître mangaka Mitsuru Adachi est reconnaissable entre milles et semble parfois se répéter à l’infini. Surtout ici où les héros évoluent dans le collège Meisei qui dispose aussi d’une partie lycée. Un lycée qui n’a gagné qu’un seul championnat national au Koshien 26 ans auparavant. Il y a 26 ans, c’est au lycée Meisei que les héros de Touch (ou Théo et la batte de la victoire en VF) sévissaient. C’est donc en quelques sortes un retour aux sources qu’effectue Adachi dans Mix avec de nouveaux héros.

Heureusement, Adachi sait modifier suffisamment ses histoires pour éviter la monotonie. Ici, les rivaux deviennent frères donc le trio amoureux disparaît mais pas le duo. Ce qui devrait permettre de laisser plus de place au baseball que dans Cross Game par exemple et de retrouver l’esprit d’H2, un autre de ses grands succès. Humour, baseball, amour… la vie quoi !

Dans la même veine et du même auteur, nous vous conseillons Touch, H2, Cross Game et Idol A.

 

Desports numéro 3

Le magazine de sport qui se lit avec un marque-page a sorti son numéro 3 l’hiver dernier avec notamment un long article sur l’un des plus grands joueurs de baseball de tous les temps, Ted Williams. Le héros de Fenway Park, qui a fait les beaux jours des Red Sox de Boston, voit ici sa carrière retracée par Richard Ben Cramer, récipiendaire du prix Pulitzer, dans un article de 1986 pour le compte du magazine Esquire. Article exceptionnel puisque le journaliste rencontra alors la légende. 27 pages de lecture de pure merveille.

En bonus, vous retrouverez également une interview de Woody Allen qui parle de ses souvenirs sportifs, en particulier de son héros Willy Mays et de son équipe les Giants de New York. Et bien entendu, d’autres articles intéressants sur la démence dans la boxe, Ali à La Havane, un héros japonais aux JO de Berlin de 1936 ou encore le football au Rwanda.

Desports est disponible en librairie. Ne pas confondre avec le numéro 4 sorti en mai consacré exclusivement au football (mais avec d’excellents articles quand même).

 

Bonne lecture !

 

14 commentaires à “Les lectures estivales d’Honus”

  1. Meddy dit :

    Merci du conseil : je vais essayer de trouver Head Down :)

  2. ND dit :

    Aaah oui, j’avais oublié Faithful… Il faut être fan des Red Sox pour apprécier (interdit au fans des Yankees :-) ). J’avais bien aimé, mais sans plus: le début est un peu chiant: ils viennent de perdre contre NY l’année avant, rien ne va, ils sont pas contents de leur recrues et petit à petit les choses s’arrangent et la fin est énorme…
    Il y avait les fans de Stephen King qui disaient que c’est grâce à sa décision d’écrire le livre que la malédiction du Bambino a été levée. C’est vrai qu’il a choisi la bonne saison.
    Head down est très bien: je l’ai lu en VO… Apparemment un des gamins a fini en MLB.

  3. Meddy dit :

    Jamais lu…il s’avère que sur la version française, les deux textes liés au baseball Head Down et le poème Brooklyn August ont été supprimés…bien dommage…Tu as lu ça @ND ? C’est comment ?

    King a aussi écrit sur la saison 2004 des BoSox…au jour le jour…ça s’appelle Faithfull…jamais lu…mais ça tombait assez bien : l’année où la malédiction du Bambin a pris fin…quelqu’un l’a lu ??

  4. ND dit :

    Blockade Billy est vraiment une histoire de baseball, alors que « La petite fille qui aimait Tom Gordon » n’en parle pratiquement pas. C’est juste que la protagoniste adore Tom Gordon et s’en inspire pour faire face à ces problèmes…
    Toujours en parlant de Stephen King: il a ecrit un essai « Head Down » (dans « Nigthmares and Dreamskapes ») qui traite de la participation de l’équipe d’un de ses fils dans le Little League: vraiment sympa…

  5. Meddy dit :

    J’ai bien aimé Blockade Billy…par contre, je n’ai pas lu « La petite fille qui aimait Tom Gordon », autre oeuvre de King, mâtinée de baseball…

    Dernière précision : sur le numéro 4 (été 2014) de la Revue Dessinée, il y a un reportage (sous forme de BD donc) qui raconte le baseball dans un petit club de Bretagne. Un joli clin d’oeil :)

  6. ND dit :

    Le Grand Roman Américain de Philip Roth est super. C’est sur que le premier chapitre est très lent et dur à lire, mais après ça devient très intéressant.

    Un vieil journaliste se remémore la dernière saison de la troisième ligue de baseball (AL et NL étant les deux autres). L’histoire d’une équipe sans terrain, avec des joueurs peu orthodoxes (nains, vieux, manchots…). L’histoire tragique du meilleur lanceur de tous les temps et du meilleur arbitre… Le tout sur le fond de la deuxieme guère mondiale et des espions soviétiques.

    Sinon il y a « Blockade Billy » de Stephen King.

  7. Meddy dit :

    J’ai terminé L’Art du Jeu, une très bonne histoire sur fond de baseball…avec notamment un développement autour du « syndrome de Steve Blass » (Steve Blass disease) qui a touché plusieurs joueurs de MLB…un article sur ce sujet serait d’ailleurs vraiment le bienvenue chez Honus !
    Par contre, j’ai commencé Le Grand Roman Américain de Philip Roth. Pas accroché du tout. Abandon. Certains l’ont-ils lu ?

  8. Meddy dit :

    « L’Art du Jeu » combine l’histoire de 5 personnages, dont 2 sont des joueurs de baseball. Il y a beaucoup de scènes de matchs et de référence au jeu. Je n’ai pas fini mais j’accroche bien…

    Apparemment, le roman « Outremonde » (traduit en français) de D. Delillo, aborde aussi pas mal le baseball…mais pas encore lu…

    Pour « Hit by pitch », oui c’est en anglais mais c’est très facilement compréhensible et bien sûr, j’adore ceux de J. Sturm.

    Pas lu celui sur Effa Manley (ça a l’air bien) mais j’ai lu (tjs en anglais) deux autres graphic novel consacrés au baseball : « Hutch » basé sur l’histoire de Fred Hutchinson et « 21″ racontant la vie de Roberto Clemente. Beaucoup moins bien que Hit by Pitch…

    A noter aussi le bouquin « Batters up, Charlie Brown » qui a l’air bien sympa. Achat programmé pour moi :)

    J’ai adoré Calico Joe et concernant WP Kinsella, il existe un autre bouquin de lui traduit en français (faut en profiter !!) sur le baseball : « la Confédération de baseball de l’Iowa ». L’histoire d’un match de baseball fantastique qui dure plus de 2000 manches…

    Je connais moins les mangas…mais vous me donnez envie d’en découvrir davantage…

    Merci pour vos réponses et cette discussion passionnante :)

  9. Gaétan dit :

    @Meddy L’Art du Jeu aborde-t-il beaucoup le baseball ou ce dernier est-il plutôt un prétexte à l’intrigue ?

    Pour Hit By Pitch, c’est une version non traduite en français je suppose. En France, hormis les mangas et les BD de James Sturm, on est démuni en BD de baseball alors qu’il en existe des très intéressantes dont une sur Effa Manley que j’aimerai acquérir et sur laquelle j’ai écrit un article ici.

    @Kantou Mix me plaît bien comme j’ai adoré H2. Cross Game m’avait un peu moins plu, le côté sentimental était un peu trop présent à mon goût de fan de baseball. En anime, Ace of Diamond est très sympa même si loin du niveau d’un Major.

    Pour ceux qui ne connaissent pas, Ookiku Furikabutte et Moshidora sont deux excellents et trop courts animes sur le baseball. Le premier parle de la création d’une équipe lycéenne avec un lanceur peureux, au lancer lent mais au contrôle incroyable avec une variété de lancers. C’est un anime très rafraîchissant à l’opposé d’un Major dans le propos.

    Moshidora est une mini-série où une jeune fille qui déteste le baseball reprend en main une équipe de baseball pour faire plaisir à son amie très malade. Avec des principes de management à sa sauce, elle arrive à transformer l’équipe.

  10. Meddy dit :

    Merci pour ces conseils : je note !
    De mon côté, je suis en train de lire actuellement L’Art du Jeu de Chad Harbach. Très bien. Je vais ensuite me plonger dans Le Grand Roman Américain de P. Roth.
    Sinon, côté BD, je conseille l’excellent Hit by Pitch, de Molly Lawless. Un des meilleurs graphic novels sur le baseball.

  11. kantou dit :

    j’ai adoré le 1er mix j’ai hate de voir la suite je vous conseille également ace of diamond en animé et en manga.

  12. Gaétan dit :

    Major n’est pas traduit en français en version papier fort malheureusement :-(

  13. Gaétan dit :

    Game Over est sorti en français au Québec naturellement ;-) mais il faut le commander. Il ne se trouve pas en France.

  14. Benji #7 dit :

    Merci pour cet article. Dans le style manga il y a major aussi. Game over est sorti en francais ?

Laisser un commentaire