La maison de David

Si vous aimez le baseball itinérant, celui des negro league, des bus de minor league, l’histoire de la House of David devrait vous plaire…

Il faut revenir au tout début du XXe siècle pour retrouver les origines de cette communauté religieuse israelite. Benjamin Purnell en 1903 en est le fondateur. La Maison de David se veut la véritable héritière des 12 tribus perdus d’Israel, oui, celle de l’ancien testament et des 12 fils de Joseph qui auraient fondé les 12 tribus en Egypte.

C’est une communauté religieuse, qui vit en autarcie et qui va fonder une petite ville à Benton Harbor. La communauté a sa propre école, ses terrains agricoles et même son usine et son propre zoo ! Benjamin Purnell se veut le 7e messager de Dieu et envoyé sur terre pour sauver les hommes. Purnell se prétend même être le frère de Jésus Christ. Pour rejoindre la communauté, il est nécessaire de donner tous ses biens à "King Ben", de vivre dans la chasteté, de s’engager à ne plus manger de viande et de ne plus fumer. Surtout, les hommes n’ont pas le droit de raser les cheveux ou la barbe.

La HOD revendique donc une discipline religieuse importante mais demeure très ouverte à la pratique du sport, et notamment du baseball depuis 1913. Faire des matchs contre les équipes locales est le moyen de récolter quelques sous, de faire vivre la communauté et également de prêcher afin de récupérer de nouveaux membres.

Si la communauté s’apparente à une secte, les équipes de baseball de la maison de David ont en tout cas oeuvré pour le rapprochement des peuples.

Dans les années 1920 à 1930, la House of David traverse ainsi les routes des Etats Unis et rencontre l’hostilité traditionnelle de la population blanche et protestante. On craint surtout l’étranger au fin fond des campagnes américaines, surtout lorsqu’ils ressemblent à de véritables "freaks".

On rappellera également que le milieu professionnel restera hostile un temps aux joueurs d’origine juive. Il faudra attendre que Hank Greenberg soit signé par les Tigers de Detroit en 1931 pour que les mentalités commencent à évoluer.

Tant bien que mal, la HOD organise des matchs contre des équipes semis pros, voire contre les équipes de negro league. Cette communauté joue contre toutes les équipes qui le souhaitent, et oppose à la traditionnelle ségrégation noirs / blancs la parole de Dieu qui vise tous les peuples. Certaines sources rapportent même que la House of David aurait favorisé l’organisation de matchs entre les blancs et les noirs.

Les joueurs de la HOF au delà de leur excentricité affichent un grand talent en tant que joueurs. Un peu comme les negro leagues, leur matchs est l’occasion d’un show, et le but du show est avant tout de distraire le public.

Tel des "Harlem globe trotters" du baseball, ils vont sillonner les Etats Unis mais également le Mexique et le Canada pour multiplier les matchs. Des matchs sont ainsi joués de façon quasi quotidienne, et la vie de certains de ces membres ressemblent à la vie des negro leaguers.

Bien sur, les matchs de la HOD n’étaient pas scorés mais il a été mis en évidence la grande qualité de certains des joueurs de ces équipes. La HOD comptera jusqu’à 4 équipes concommitantes.

Sur cette photo, on peut voir notamment Salamon Shulman, Jonam Horowitz et Saul Teitlebaum, ce dernier aurait volé 103 bases en 1920.

Eliezer Schechter aurait frappé 175 HR dans sa carrière !

John Tucker, l’un des meilleurs joueurs de la House of David !

Les membres de la House of David attirent la curiosité avec leurs longs cheveux et leurs longues barbes. Une bande dessinée traite d’ailleurs ce sujet "Le swing du Golem", qui raconte les aventures d’une de ces équipes et de toutes ses difficultés en plein monde WASP.

Leur leader Benjamin Purnell sera poursuivi par l’Etat du Michigan pour ses activités religieuses. Il faut dire que "King Ben" ressemblait à un pacha de sectes. Accusé d’avoir abusé sexuellement de jeunes filles, King Ben sera l’objet de toute l’attention de la justice américaine. L’Etat du Michigan va poursuivre également King Ben pour escroquerie. Les équipes de la HOD remportant un grand succès populaire, le cash coule à flot et l’argent de la billetterie a une fâcheuse tendance à disparaitre, on soupçonne King Ben d’avoir filé avec le magot ! L’Etat du Michigan condamne en tout cas Purnell, qui se serait exilé au Canada. Selon d’autres sources, Purnell serait décédé durant un procès en 1923 ouvert à la suite de nouvelles plaintes de jeunes filles abusées sexuellement…

 

La House of David a attisé la curiosité et les rumeurs les plus folles : notamment que le Babe aurait joué pour elle, qu’elle aurait caché des joueurs exilés des Black Sox à la suite du scandale de 1919, voire qu’une branche noire de la House of David aurait existé…

Tout ceci n’est que rumeurs bien entendu…

Mais au delà des routes, de l’aventure, des rumeurs et de certains messages d’espoirs, la House of David a laissé en héritage un jeu auquel on joue encore : le pepper !

Et oui, ce sont à l’origine deux joueurs de la HOD, Doc Tally et Dutch Faust, qui ont inventé cet exercice en 1922, qui avait pour but de distraire la foule entre les manches et de démontrer au passage l’habileté des joueurs !

En 1926, John Tucker rejoint l’équipe. Lorsque Dutch Faust quittera la HOD pour jouer en minor league, c’est George Anderson qui le remplacera.

Les deux vidéos d’époque sont des trésors et montrent la rapidité des mains de ces joueurs incroyables ! Pensez-y la prochaine fois que vous faites l’exercice !

pepper1

pepper2

B-Honus : Egalement sur la House of David, l’article "Alu-cinant"

 

10 commentaires à “La maison de David”

  1. cedric dit :

    C’est grace à cet article que j’ai pu acheter sur ebay US une carte postale et un ticket pour un match de baseball de la House of David!
    Merci bien à l’auteur ;)

  2. francovanslyke dit :

    il faut une formation honusienne ! chaque petit français débutant au baseball doit lire tous les soirs honus et l’histoire du baseball…. il sera plus fort

  3. bernard dit :

    Bravo l’article ! je ne connaissais pas l’origine du « PEPPER GAME » , merci pour l’info!
    Quand je pense que des joueurs français ne savent même pas que cela existe !

  4. Fishiguchi dit :

    Ah y avait des videos ???

  5. francovanslyke dit :

    Ah bravo, le Fish ce n’est que maintenant qu’on lit Honus, dit la Bible ? Et ces vidéos, c’est pas du trésor ?

  6. Fishiguchi dit :

    Chapeau FVS !

  7. lours dit :

    dommage, je laisse pousser la barbe mais j’ai pas les cheveux qui vont avec!! ;)
    super boulot de recherche, il fallait les trouver ceux la!! et incroyables jongleurs pendant leur pepper!!

  8. yann dit :

    bravo magnifico Franco!

  9. LaHuppe dit :

    Just Powa ! Honus & FVS !
    Du bon, du bon, du Bhonus ! Les vidéos sont superbes, bravo FVS pour nous avoir indiqué ce sentier de travers du baseball itinérant, l’amour du jeu et compagnie.

  10. sebbasque1 dit :

    Excellent, comme d’hab.

Laisser un commentaire