Josh Gibson signé par les Pirates ?

Honus revient sur une histoire qui ressemble à un véritable scoop historique : les Pirates de Pittsburgh auraient tenté en 1943 de signer le prodige des negro league, le fabuleux Josh Gibson ! Soit 4 ans avant la signature de Jackie Robinson par les Los Angeles Dodgers, les Pirates auraient tenté de briser le mur des couleurs en MLB !

Ce serait le propriétaire des Pirates Bill Bensawanger qui aurait proposé un contrat à Josh Gibson en 1943 mais Landis le commissionner du baseball rétrograde de l’époque aurait alors apposé son veto.

Les circonstances seraient les suivantes : en 1943, Gibson faisait l’objet de toute l’attention des Washington Senators également et les Pirates ne voulant pas rater l’affaire aurait signé le catcheur à toute vitesse sans prendre toutes les précautions d’usage. Néanmoins, la direction des Pirates aurait finalement fait marche arrière devant les foudres du commissionner Landis.

Alors ce contrat, réalité, légende ou simple rumeur ? Honus mène l’enquête…

Revenons sur le phénomène Josh Gibson. Bien sur, le "gentlemen’s agreement" est bien présent depuis une soixantaine d’années, et oblige les équipes de la MLB à ne pas signer de joueurs non blancs, qui sont finalement cantonnés (pour les meilleurs) à jouer dans les ligues noires (les fameuses negro leagues). Cependant dans les années 40, les exploits de Josh Gibson passent les frontières et on entend parler de ses frappes énormes au Mexique comme dans les Caraïbes. Gibson joue en 1940 et 1941 pour le club de Vera Cruz en Mexican league puis en ligue d’hiver à Puerto Rico. Gibson est pour ses fans l’équivalent du Babe Ruth et devient pour de nombreux propriétaires l’occasion de se poser des questions sur la légitimité de ce gentlemen’s agreement. Certains osent même le remettre en cause pour signer le prodige. Gibson aurait quand même frappé prés de 75 Home Runs lors de l’année 1931. Ce type de record attire les curiosités et les managers sportifs de toutes les couleurs…

Josh Gibson le prodige

Leo Durocher, le manager des Brooklyn Dodgers ose déclarer qu’il aimerait bien avoir Josh Gibson dans son line up. Mais Durocher sera réprimandé sévèrement par Landis, qui ne supporte pas qu’on puisse remettre en cause le principe de l’exclusion des joueurs de couleurs, garant d’une paix sociale aux Etats Unis. Landis déclare d’ailleurs haut et fort que tant qu’il sera commissionner, aucun joueur noir ne jouera en ligue majeure.

Alors face à cette chape de plomb et les ordres venant d’en haut, pourquoi les Pirates auraient-ils tenté le diable ? Et pourquoi Bill Bensawanger aurait fait preuve d’une telle audace, lui qui est surtout connu dans l’histoire du baseball pour son amour de la musique classique  ?

Bensawanger, c’est le gars au milieu

Une première explication possible est que les Pirates de Pittsburgh était une équipe prête à accueillir les joueurs noirs, peut être plus que d’autres équipes, et ceci avant tout pour une raison géographique.

Il faut bien comprendre que les deux plus grands clubs de l’époque des negro league, les Homestead Grays comme les Pittsburgh Crawfords jouaient toutes deux donc dans la région de Pittsburgh.

Les Pittsburgh Crawfords

Les Homestead Grays (à gauche Josh Gibson)

Les stars des Negro league étaient donc parfaitement et encore plus connues à Pittsburgh qu’ailleurs.

Une autre raison est que la presse noire y a toujours été plus revendicatrice, en raison de la forte population noire de Pittsburgh (+ de 10% de la population totale). Ainsi lors de l’hiver en 1937, un journaliste de la presse noire Chester Washington a adressé le télégraphe suivant à Pie Traynor le coach des Pirates de Pittsburgh afin qu’ils signent les stars noires des Homestead Grays et Pittsburgh Crawford : Satchel Paige, Josh Gibson, Cool Papa Bell, Ray Brown :

Le télégramme est le suivant :
"KNOW YOUR CLUB NEEDS PLAYERS STOP HAVE ANSWER TO YOUR PRAYERS RIGHT HERE IN PITTSBURGH STOP JOSH GIBSON CATCHER FIRST BASE B. LEONARD AND RAY BROWN PITCHER OF HOMESTEAD GRAYS AND S. PAIGE PITCHER COOL PAPA BELL OF PITTSBURGH CRAWFORDS ALL AVAILABLE AT REASONABLE FIGURES STOP WOULD MAKE PIRATES FORMIDABLE PENNANT CONTENDERS STOP WHAT IS YOUR ATTITUDE? STOP WIRE ANSWER"

Les Pirates cherchent effectivement à se renforcer pour la saison 1938.

Les candidats sont donc :

-Josh Gibson, le catcher le plus doué de toute l’histoire du baseball.

- Cool Papa Bell, soit le meilleur leadoff de l’histoire des negro leagues

- Buck Leonard, en 1ere base, l’équivalent pour certains d’un Lou Gehrig

- Satchel Paige qu’on ne présente pas

- Ray Brown, lanceur de la plus dévastatrice courbe des negro league

Pie Traynor, manager des Pirates, (et reconnu comme le meilleur 3e base de l’histoire du baseball (!!), était également pour l’intégration des joueurs noirs dans le show, non pas pour une raison de justice sociale mais juste pour une raison sportive : bâtir une meilleur équipe à Pittsburgh.

Pie Traynor

Pour Pie Traynor, la signature des stars noires aux Pirates de Pittsburgh aurait transformé l’équipe en Dream team et lui aurait certainement permis de remporter le titre dés la saison suivante…. néanmoins, la direction des Pirates ne donnera pas suite à la proposition. Lors de la saison 1938 où les Pirates finalement perdront le titre contre les Cubs, Pie Traynor aurait d’ailleurs déclaré à ses assistants qu’il aurait aimé avoir un lanceur de plus dans son bullpen : Satchel Paige….

Ce télégramme de 1937 n’a donc jamais été suivi d’effet….

En 1942, nouvelle tentative, Wendell Smith, un journaliste sportif du Courrier de Pittsburgh établit, sous la recommandation semble t’il du propriétaire des Pirates Bill Bensanwanger, une liste de joueurs issus des negro league qui devraient être testés en ligue majeure. Josh Gibson en fait bien entendu partie. Le but de la manoeuvre semble bien de préparer l’opinion publique à l’irruption de noirs dans le "show".

Le propriétaire des Homestead Grays, Cumberland "Cum" Posey, a déclaré lui aussi qu’il était prêt à vendre à l’époque ses deux stars Josh Gibson et Buck Leonard à une équipe des majeures, mais affirme catégoriquement que Bensawager ne lui aurait jamais fait de proposition d’achat sérieuse…..

Une des rares photos de Cum Posey

En conclusion, si rien ne permet d’affirmer catégoriquement l’existence de la signature d’un contrat, beaucoup d’éléments rapportent que la signature de Gibson était dans l’air.

Alors cette tentative de signature du prodige en 1943 semble bien possible et n’est pas invraisemblable.

Bill Veeck, toujours dans les bons coups, qui dirigeait les Phillies de Philadelphia à l’époque, raconte également que Landis l’a fortement découragé de signer Josh Gibson.

En 1944, Landis meurt et ainsi disparait l’un des plus farouches opposants à l’entrée des noirs dans les ligues majeures.

Josh Gibson attendra d’être appelé par les ligues blanches.

Il ne le sera pas.

Certains ont semble t’il considéré qu’il n’était plus tout jeune, et qu’un jeune joueur serait nécessaire pour supporter le challenge de l’intégration. Jacky Robinson sera l’élu en 1947. 

En tout état, si cette signature est vraie, et qu’elle n’aura pas aboutie, elle aura rajouté indéniablement à la tristesse de Gisbson qui l’aura conduit à sa perte…..

Jody Johnson, partenaire de Gibson, a déclaré "Si Josh avait pu signer dans les majeures, ce serait Babe Ruth et Hank Aaron qui chercheraient aujourd’hui à battre son record"…. 

Satchel Paige et Josh Gibson

Sources :

http://www.thebaseballpage.com/history/integration-era-1942-1960

http://www.hardballtimes.com/main/article/the-telegram-to-pie-traynor-and-the-lost-pirates-pennant-of-1938/

http://thatsbaseball1.tripod.com/id147.htm

 

 

4 commentaires à “Josh Gibson signé par les Pirates ?”

  1. Beru dit :

    Ben on a l’adresse mail de ceux qui postent un commentaire…

  2. Fishiguchi dit :

    On a des MP, nous ?

  3. francovanslyke dit :

    sur « the soul of the game » tu as justement l’article de yann sur Josh Gibson qui completera cet article
    http://www.honus.fr/josh-gibson-le-babe-ruth-noir

    pour ecrire sur honus, je te contacte par MP

  4. tiagu dit :

    Article fantastique.
    D’ailleurs je ne peux que recommander « Soul of the game » qui est vraiment mieux que ce spot publicitaire qu’est « 42″.

    Je viens de découvrir ce site.
    J’aimerais écrire un article mais comment faire ?