Les World Series 2012

Les World Series 2012 c’est maintenant, avec une opposition entre Detroit et San Francisco, les Tigres et les Géants, entre Prince et Panda. Une opposition de styles entre l’industrie du vingtième siècle de la Motown et celle du vingt et unième siècle de la Silicon Valley. Le dernier séjour en World Series des deux équipes remonte à 2006 pour les Tigers (qui s’inclinaient face aux Cardinals en cinq matches),  à 2010 pour les Giants (qui offraient son premier titre à la ville de SF face aux Rangers du Texas en cinq matches). Deux coaches plein d’expérience, Leyland (DT) et Brochy (SFG) une triple couronne, The Freak, un Prince, Une Barbe dans le Dugout, du Orange, un Zito, un Verlander, et on en oublie mais une grosse ambiance assurément. 

On espère, à l’image des playoffs dans les 2 ligues, que ces séries Mondiales nous offriront du grand, du beau, du gros spectacle ! Après tout il s’agit du Show. Avantage au pack des Tigres qui pèse plus de 420 kgs face à celui des Giants 390 kgs… la mélée sera-t-elle la clef du succès ?! La taille des dents de la mascotte est-elle un indice important ? Blanc ou blanc cassé ? Noir ou bleu ? Orange ou orange ? Tous ces facteurs ont-ils vraiment une importance ? A priori aucune.

 

LaHuppe : Il est venu le temps des finales à 2 heures du matin, avec des coupures pub qui hypnotisent et qui, si on y fait pas attention, endorment. Il est venu le temps de la grande Finale !

Je regrette comme d’autres l’absence de Melky (bouh !) Brian Wilson ou Victor Martinez, qui doivent être bien malheureux pour diverses raisons, si les deux derniers sont blessés et encore Brian Wislon alias "Fear the Beard" traine ses spikes dans le dugout des Giants pour leur plus grand bonheur, celui de ses fans, de ses partenaires, sponsors etc. etc. le "cas Melky Cabrera" est d’une tristesse infinie, voilà un petit gars bien sympa qui fait une saison d’enfer, un all star game de feu et qui paie sa bêtise au prix fort. Privé de World Series, privé de "batting title", privé d’honneurs (?) et de reconnaissance… Seulement l’actualité est aux World Series désormais. 

Les compteurs statistiques sont remis à zéro, les cartons jaunes oubliés, c’est un nouveau suspens qui débute…

Les Giants à quelques détails près, c’est, et un peu comme en 2010, "Torture me" pour leurs supporters, menés par les Reds, ils l’emportent au bout du bout du suspens, menés par les Cardinals ils les "écrasent" au final. C’est, comme en 2010, un esprit d’équipe et un brin de folie affirmé et montré à qui le veut. C’est une équipe équilibrée, avec pour une grande/petite majorité une expérience de ce type de rendez-vous…

Les Tigers c’est de l’Armada façon American league, du gros baton, la Triple couronne de Cabrera (!!!), la douce folie de Prince Fielder, la moustache de Leyland, une revanche à prendre sur la NL.

Comment départager ces deux franchises historiques, 1883 pour les Giants et 1894 pour les Tigers, elles ne se sont jamais affrontées en finale… Un dernier titre qui remonte à 1984 pour Detroit, à l’époque Sparky Anderson, Kirk Gibson, Allan Trammell, Lou Whitaker faisaient taire la moustache de Gossage… un dernier titre pour les Giants et un premier pour San Francisco en 2010… voilà comment départager tout ça ? A moins d’être un supporter de l’une ou de l’autre équipe, ou au contraire d’avoir des poupées vaudous percées d’aiguilles maléfiques à leurs effigies, il est bien difficile de faire un choix.

Alors je prends mon courage à deux mains et je vote pour une série en 7 matches avec extra-innings et un dernier match qui se décide le 1er Novembre sur un slide et à domicile. Comment ça je viens de pencher d’un côté ?!  Bon c’est vrai, je penche pour les Giants et la Ligue Nationale… Fear The Beard est dans le Dugout c’est tout aussi dangereux ! Ouais mais bon Prince Fielder tout de même… Bonnes World Series à toutes et à tous, que le spectacle soit grand et beau ! 

 

 

Gaétan : Revoilà les Giants en WS, deux ans après leur titre. Les hommes de Bruce Bochy se sont hissés en série mondiale avec beaucoup de courage comme en 2010. Mais en 2010, ils étaient les "underdogs", ceux que l’on n’attendait pas, ceux qui devaient tomber face aux redoutables Phillies. L’équipe surprise qui privait les dominateurs Rangers de leur premier titre. En 2012, les Giants avançaient avec une toute autre réputation. Ils faisaient partis des favoris. Un autre statut à assumer…

Les Tigers, après la petite désillusion de l’année dernière (petite car les Rangers étaient vraiment forts!), ont enfin la possibilité d’aller chercher le titre avec le meilleur lanceur de la MLB depuis la saison dernière. Mais là encore, avec un statut à assumer. Avec le meilleur lanceur de la MLB, Justin Verlander, et Miguel "triple crown" Cabrera (sans parler de Prince Fielder du reste de la rotation), ils sont quasiment dans l’obligation de gagner.

Les deux équipes ont du batailler pour gagner leur place en série. Elles arrivaient remontées. Mais après avoir galéré face aux coriaces A’s, les Tigers ont passé la serpillière sur des Yankees qu’on a eu la peine de reconnaître. Bénéficiant de plusieurs jours de repos, les Tigers ne perdront pas avec l’excuse de la fatigue. Ils devraient arriver en forme sauf que…

Quand vous remontez un handicap de deux matchs pour en gagner trois et passer en finale, le tout en gagnant les trois matchs chez l’adversaire qui était l’une des équipes les plus fortes de la saison… quand vous allez chercher votre qualification en WS face aux champions 2011 en remportant trois matchs d’affilée… quand vous survivez à autant d’elimination games… vous arrivez en World Series avec le statut d’immortels ! C’est dans cet esprit là que les Giants avaient gagné en 2010 et ils ont une bien meilleure équipe cette année !

Alors, vous l’aurez compris, mon choix se portera sur un nouveau sacre des Giants. Bien sûr, Détroit a largement les moyens de gagner le titre car ils ont une équipe avec peu de faille (un peu en relève avec un Valverde closer un peu en berne) mais le fighting spirit sera du côté de Frisco ! Et le mental dans le baseball…

 

FVS : Non mais quel retour des Giants ! Incroyable équipe des Giants qui a remonté 3 matchs couperet pour battre les Cards sur un match 7 magnifique. C’est peut être l’un des plus gros comebacks de l’histoire de la MLB.  Les Giants sont donc des survivants que personne ne voyait là (surtout moi quand je les ai vu tirer les gagneurs Cardinals en finale de league). Alors que dire et que prédire ? A priori, je n’en sais rien tellement les performances durant la saison régulière et les playoffs n’ont rien à voir. Au vu de la saison, on aurait pu croire que Washington joue les Rangers en World Series. Or on en est loin aujourd’hui loi,  bien loin….

Les Giants paraissaient moins costauds (perte de leur closer vedette Brian Wilson et saison fort compliquée de Lincecum) et pourtant ils sont aujourd’hui vainqueurs de la machine à gagner des Cardinals, faute notamment à une performance miraculeuse de Bary Zito dans le match 5. Qui aurait parié qu’un joueur comme Scutaro finisse MVP de ces séries ? Je mise donc mes derniers roupies sur les Giants pour leur incroyable parcours en playoffs et la confiance accumulée lors de cette finale de NLCS. Revenir ainsi, Gaetan a raison, ce sont désormais des immortels !

En face, Detroit me semble trop dépendant de son pitching et surtout d’un joueur, Justin Verlander qui devrait être nommé MVP pour sa saison, tant pour ses performances de lanceur (leader en innings, K et Era) que de joueur : Verlander est toujours là pour gagner tous les matchs clés ! Je pense que Verlander, telle une machine, sera au rendez vous pour ces World series, mais il ne pourra pas lancer tous les matchs. En plus, Verlander peut également flancher, on se rappellera ce match all star game de juillet à Kansas city, où Verlander avait explosé en plein vol contre les batteurs de la national league et notamment Melky Cabrera…. avantage pour bel et bien les Giants. 

Partie 1 > Une première partie remportée par les Giants, avec un Panda des plus grands soirs (4 pour 4 dont 3 HRs.) et un Zito du bon vieux temps qui aura été à la hauteur de la confiance accordée par Brochy. (Giants 1 W Tigers 0 W)

Partie 2 > Et de deux pour les Giants qui blanchissent les Tigers, 2 à 0, Bumgarner lance un "2 hitter". Casilla et Romo ferment les portes. Rendez-vous, samedi 27 octobre, à Détroit pour le troisième match des World Series 2012. (Giants 2 W Tigers 0 W)

Partie 3 > Deux "shutouts" qui font trois à rien pour des Géants qui n’en demandaient pas tant ?! Une première depuis les Séries de 1919, celles des Black Sox*, autant dire une première, tout court, pour une équipe de ligue nationale. Vogelsong, Lincecum, Romo, Blanco, Pence, Posey, Sandoval, Scutaro, Crawford, Belt sont en train de produire un vrai travail d’équipe tant défensif qu’offensif face à ce qui était présentée comme une puissante armada de ligue américaine. Detroit est au pied du mur et aucune équipe menée 3 matchs à aucun n’a réussi à l’emporter dans l’histoire des séries mondiales. (Giants 3 W Tigers 0 W)

* Les Black Sox, surnom donné à l’équipe des Chicago White Sox, défaite en World Series face aux Reds de Cincinnati et accusée d’avoir laissé filer le tout contre de l’argent. Innocentée par les tribunaux mais condamnée (certains joueurs, parmi les plus dominants de l’époque (Honus y reviendra)) par le premier commissaire du Baseball : le juge Landis…

Partie 4 > Comme un symbole de l’incompréhensible défaite des Tigres, Miguel "Triple couronne" Cabrera a été le dernier retrait des World Series 2012, celles d’avant la fin du monde qui ne l’est plus. Un "strike out" qui déclenche la joie des Giants, à l’esprit d’équipe communicatif. Les mouvements des gros bâtons qui étaient allés de la ligue nationale vers l’américaine cet hiver, n’auront rien changé.

Les Giants balaient les Tigres en 4 parties, point final.

 

16 commentaires à “Les World Series 2012”

  1. francovanslyke dit :

    Hier j’ai constaté lors de la rediffusion sur ESPN que les Giants revenaient bien de l’enfer : ils sont revenus sur Cincinnati qui menait 2 matchs à 0 pour les battre finalement 3-2, puis sur Saint Louis 3-1 pour finir par l’emporter 4-3 : bref c’était pas possible qu’ils perdent !

  2. Fishiguchi dit :

    Trop heureux de la victoire de cette fabuleuse franchise que sont les Giants ! Un blanchissage en Séries Mondiales après avoir flirté avec l’élimination tout au long des Play-off : c’est la grande classe !

  3. francovanslyke dit :

    Ca me fait penser qu’il faut que j’écrive cet article sur le DH, à la fois création scandaleuse pour les puristes et future révolution annoncée de la National league à mon avis aussi.
    Giants Win, Oui ca fait quand même du bien qu’une telle équipe gagne à la fin, (même si formatage, même si business plan….)

  4. guillaume dit :

    tout est dit : le constraste est saisissant entre ces giants qui sont presque humains, des mecs qu’on pourrait cotoyer tous les jours, pas de grosses stars, mais un déluré avec une barbe noire, puis 2, puis 3 barbus ! un joueur qui a 40 kilos de trop, un ou deux role players qui se retrouvent sacrés MVP de séries nationales… .
    et à côté de ça la MLB qui a passe la vitesse supérieur dans le formatage.

    Bien sûr et tu l’as dit, les joueurs des Giants ne sont rien de ça, de l’image qu’ils font paraître, cette sympathie honussienne n’est autre que notre le produit de notre fantasme.
    Mais leur sacre, c’est un peu comme s’ils nous offraient en bouquet final ce qu’on a toujours recherché dans le baseball majeur, une ressemblance avec ces matchs joués en France dans le coin au fond des complexes sportifs, mais aussi partout dans le monde, de porto-rico au champ de mais de l’Idaho (ou Indiana peut importe).
    Un bouquet final, et la MLB tombe le rideau l’espace de 3 mois. Elle ressortira alors de son lifting avec une volonté suprême de véhiculer l’image du renouveau… .
    Heureux pour les giants, triste pour la MLB.

  5. LaHuppe dit :

    Le formatage est un vaste sujet de société, à l’échelle du sport professionnel, produit qui sert à vendre des droits télés et des objets dérivés, et à l’échelle de la ligue majeure, grosse entreprise c’est un but de tous les jours, il me semble.

    Bien sûr le spectacle est au rendez-vous. Mais qu’est ce qu’on y gagne ? et qu’est ce qu’on y perd ?

    Ce qu’on perd ? Chacun le voit, le ressent à sa façon avec plus ou moins d’intensité. Tous ces petits logos ici et là, un « patch » de plus à chaque occasion est un produit de plus. On place un hologramme d’authentification sur tout et n’importe quoi, l’offre et la demande gouvernent le bien être des fans.

    Les Giants ont des individualités fortes, des surnoms biens sympas, façon blague de potaches, d’équipiers, qui peuvent nous rappeler nos déplacements, nos équipes passées ou présentes, mais même dans cette vision bien naïve ils font partie d’un système bien rodé où un sou est un sou.

    La règle du DH en NL, je n’y crois pas… même si, Guillaume, dans le fond et la vision, tu as sûrement et malheureusement raison. On peut espérer que les défenseurs de la singularité de la ligue Nationale l’emportent.

    Les Astros en AL c’est pour le derby, c’est pour le pognon. Ce n’est pas nouveau, suffit de voir les Marlins, le « nouveau » Yankee Stadium, le « nouveau » Comiskey Park, le « nouveau » Tigers stadium, le concept de « Red Sox Nation »… tout est marketing mes frères.

    Avant les joueurs ne portaient pas de casques, chiquaient comme des tarés, juraient comme des charretiers, laissaient leurs gants sur le terrain entre leur passage à la batte et leur retour en champs, buvaient, mangeaient, rotaient, pétaient, et plein d’autres verbes en -er/ -aient…
    Maintenant ils ont des problèmes d’alcool, tel Josh Hamilton qui va boire un verre (ou deux, ou plus) et qui se plie à une conférence de presse pour s’excuser. Ben oui un produit se doit d’être lisse et bien conçu.

    Et sinon sans vaste débat : Giants Win !

  6. guillaume dit :

    bravo aux Giants, largement au dessus durant ces finales !
    2eme titres en 2 ans pour une équipe quasi inchangée !

    l’an prochain, il faudra réussir le back-to-back et rentrer dans l’histoire (si ce n’est pas déjà fait).

    amer je suis en voyant les astros passé dans l’AL, et la multiplication des matchs interligues… bientôt le formatage d’une règle unique (un DH en ligue nat ?), puis un système comme au basket, hockey ou NFL avec 2 conférences.
    pour moi le départ des astros est la fin des deux ligues et d’une des spécificités intéressantes de la MLB… .

  7. LaHuppe dit :

    Giants Win !
    Bon j’avais opté pour une série en 7, mais les Tigres en ont décidé autrement. La ligue nationale, que les Astros quittent, conserve le titre majeur.

    J’ai perçu une équipe de San Francisco soudée, prête à affronter les rudesses climatiques de Detroit, tandis que Verlander et les Tigres auront lâché un « Wahou ?! » en regardant jouer leurs adversaires.

    Un beau Champion ! Giants Win !

    Place au « Winter Baseball » et à la WBC !

  8. Fishiguchi dit :

    Greg Blanco, le jeune OF des Giants est assez exceptionnel lui aussi !

  9. guillaume dit :

    Alors là, même si verlander ne peut rien faire… . Zito assez médiocre cette année nous sort un second match incroyable en postseason. et le Panda a bouffé du lion, euh du tigre plutôt ! il rentre dans l’histoire, on va s’en rappeler de 3HR game, 4/4. et sans oublier Lincecum qui en releveur élimine 5 mecs… . très beau match( pour les fans des giants, dont je fais partie :) )

  10. Fishiguchi dit :

    Pablo Sandoval, la version Venezuela de Takeya Nakamura des Seibu Lions nous sort 3 HR !!!

    Et l’ami Zito y est même allé de son hit ! Go Giants !!!

  11. guillaume dit :

    à san francisco, c’est orange october, c’est the torture ! alors je pense qu’on va en avoir du show !

  12. Fishiguchi dit :

    On clôt les commentaires pour cet article ! Les Giants viancront ! Point final !

  13. Gaétan dit :

    Une excellente présentation des forces en présence par Denis Ouellet sur son site Passion Baseball :

    http://passionbaseball.blogspot.fr/2012/10/serie-mondiale-les-forces-et-faiblesses.html

  14. LaHuppe dit :

    Les deux équipes, dont les compteurs sont remis à zéro sont bien le reflet historique des deux ligues, les Tigers sont plus puissants, les Giants plus rapides (voire plus agressifs).

    La rotation des Giants semble plus équilibrée, leur bullpen plus sûr, car du côté des Tigers, Valverde s’est un peu perdu en chemin depuis sa saison exceptionnelle de 2011, certaines de ses sorties auront été chaotiques en 2012. Là encore on arrive au bout du bout et la pression changera peut être la donne.

    Les finales et ce quelque soit le sport, ont souvent permis de mettre en lumière des joueurs peu reconnus le reste de la saison (Hideki Matsui avec les NYY par exemple), à contrario elles ont aussi pu être une consécration pour des stars voire un enterrement de première classe pour ces dernières.
    Cabrera saura-t-il gérer la pression de sa saison triple couronne/ MVP (oui Trout on en parle quasiment plus que pour Rookie of the Year) et faire parler la poudre ?

    Les Tigers ont-ils vraiment joué contre les Yankees de NY ou contre leurs clônes ? Quel DH pour San Francisco ? Les Giants ont appris à gagner à domicile, l’inverse est-il vrai ?
    Fielder est-il un prince de sang royal ? Brian Wilson a-t-il des dons pour la magie noire ? Hunter Pence est-il, lui, un sorcier vaudou ? Que cache Lincecum ? Leyland est-il encore un brin Pirate ?

    Bref, une aventure commence, une pièce s’ouvre ce soir, prévue en 7 actes maximum, espérons qu’elle aille jusqu’au bout du bout et que les acteurs fassent des étincelles.

  15. guillaume dit :

    Je vois les Giants également pour ce nouveau titre :
    ils reviennent par deux fois de loin, The machine n’est jamais loin, Romo s’est transformé en Wilson avec sa barbe, le bullpenn est assurément le plus exceptionnel de ces dernières années : le très-sous-estimé et néanmoins all-star en continu ces dernières saisons Matt Cain a remplacé le décevant Tim The Freak Lincecum, qui du coup ne l’est plus en releveur ! (22millions pour un releveur ça fait cher mais on n’est pas encore en décembre hein!). Barry Zito a sorti le game qui fait qu’on ne peut pas le détester à Frisco, avec sa gueule d’ange efféminé et ses matchs décevants. Volgesong est incroyable, et Bumgarner en dépits de 2 mauvais départs restent un futur grand des ligues majeurs.
    En face, Verlander, mais ensuite ? dur de pouvoir faire comparaison avec ce bullpenn de giants, mais c’était le cas pour toutes les équipes cette année… .

    Et sur les bases : là encore avantage Giants : Posey, Belt, Sandoval, si ce n’est pas des sacrées trouvailles ça !! là c’est tout le staff qu’il faut récompenser à SF pour ce scouting. à côté on a des morts de faim, des quasi-inconnus qui veulent se faire un nom, et qui veulent goutter à l’automne orangé. Les crawford, scutaro (WTF mvp ! qui a un jour osé, en pleine conférence pour prédire les lauréats de 2k12, lever le doigt avec beaucoup d’hésitation, la gorge noué et lâchant un « scutaro mvp », avant de tousser pour humidifier le palais, et se rassoir les yeux rivés sur la moquette…).

    En face par contre, ça frappe, ça cogne fort ! les pattes de velours, c’est pour les nioniottes, même s’ils se font appeler tigers. Les Cabrera et Prince peuvent te changer le cours d’un match avec un circuit, la balle trouant le mât des voiliers proche de l’At&T park. Ou perforant le pare-brise d’un 4×4 directement sortis des dernières usines automobiles.

    Enfin, moi je dis ça, je n’avais jamais parié sur les Tigers pour jouer la post-season. Alors méfiez vous du félin qui dort… il peut très bien devenir David, pour défier le Giant Golliath.

    prono : Giants en 6 matchs, Posey MVP, Lincecum lance le game 5, un shut-out et complete game pour The Freak.

  16. Pierolefou dit :

    Alala c’est Giants, je les voyais super loin quand ils étaient à 1-3…
    Je ne sais pas pourquoi mais je vais marabouter mon tshirt Lincecum pour que mon poulain revienne en forme et face 1 (voir 2 matchs, peu probable) avec des bons vieux cas change up dont il a le secret.

    Lets go Giants

Laisser un commentaire