Le jour où A-Rod a failli être un Red Sox

Alex Rodriguez, surnommé A-Rod, ou A-Roid, voire A-Fraud est la superstar que tout le monde déteste aujourd’hui. Désormais banni de la MLB pour toute une saison, il est le symbole de tous les excès du dopage du baseball professionnel. Mais A-Rod est depuis longtemps un mal aimé. Lorsqu’il quitte Seattle en 2000 pour les Texas Rangers, les fans des Mariners crient à la trahison.  Il signe alors en free agent le plus gros contrat de l’histoire de la MLB pour les Texas Rangers pour plus de 250 000 dollars. Un sommet à l’époque…. A-Rod est déjà la cible de toutes les critiques. Il est le meilleur short stop et frappe comme un taureau, mais son attitude de diva commence à en agacer plus d’un. On lui promet le Hall of Fame en raison de sa puissance inouïe. Il continue à frapper des Home Runs comme un métronome, mais les Rangers ne gagnent rien…. En 2003, il se passe un évènement, une finale de l’ALCS Red Sox – Yankees. Cet évènement va précipiter de nouveaux changements dans la carrière de A-Rod…..et une nouvelle signature vers un grand club….. Boston ????

Et oui, nous ne sommes pas dans un épisode de la Quatrième dimension, ou dans un "What if" de chez Marvel : A-Rod a bien failli devenir un joueur des Red Sox en 2003. C’est tout le sujet du documentaire de ESPN 30 / 30 intitulé "The Deal". Une histoire longtemps restée secrète et finalement assez hallucinante. A-Rod sous les couleurs de Boston, lui qui est aujourd’hui le symbole même des Yankees, c’est tout simplement difficile à concevoir aujourd’hui. Le documentaire d’un demi heure retrace les coulisses de ce deal qui était à deux doigts de réussir et qui est surtout un assemblage d’interviews des principaux intervenants.

Le point de départ de ce deal avorté ce sont les finales 2003 de l’ALCS entre les Yankees et les Red Sox : une nouvelle série dramatique qui va illustrer la grande rivalité du baseball professionnel. Les Yankees gagneront le 7e match avec un Home Run de Derek Jeter contre le lanceur de Knuckellball Tim Wakefield. La Red Sox nation pleure et les Yankees sont aux anges. A-Rod est alors un joueur des Rangers. Il est la "Super star" du baseball mais les Rangers n’arrivent pas à être compétitifs ; en 3 ans, ils ne sont toujours pas arrivés à se qualifier pour des finales de ligue. La saison des Rangers est bien finie et A-Rod est devant la télé en train de regarder le choc. Il regarde la qualification des Yankees et déclare alors "Je veux faire partie de cette rivalité". A-Rod veut faire partie de l’histoire et veut être celui qui va faire gagner les Red Sox. Il sera celui qui mettra fin à la malédiction du Bambino. Il pourra ainsi s’imposer sur l’autre grand joueur de la ligue, Derek Jeter.  Il sera celui qui marquera l’histoire. Son choix est fait, bye bye les Rangers, direction les Red Sox. Son agent va alors prendre contact avec Theo Epstein, le manager de Boston.

A-Rod se présente comme extrêmement motivé lors des contacts. La direction des Red Sox est quelque peu surprise par la qualité de la candidature mais lui fait part qu’elle n’a pas les finances pour le signer, du moins pas à la hauteur du salaire dément que lui avait offert les Texas Rangers. A-Rod fait savoir qu’il s’en moque et qu’il est prêt à sacrifier son salaire pour jouer à Boston….

Epstein sent le bon coup et un accord est rapidement signé ! A-Rod va devenir le short stop des Red Sox, et peut être le bâton puissant qui manque à Boston pour parvenir à conquérir le titre. Mais le contrat doit passer par la MLBPA, la "Major League Baseball Players Association", soit l’association des joueurs professionnels pour être validé.

Or la MLBPA va voir d’un trés mauvais oeil la ristourne proposée par A-Rod pour signer à Boston. Les syndicats des joueurs vont considérer que le sacrifice de A-Rod pourrait constituer un dangereux précédent pour l’avenir des relations entre les directions des équipes et les joueurs. Les équipes pourraient profiter de cet épisode pour voir à la baisse les salaires des joueurs qui veulent signer un nouveau contrat. A-Rod est alors "La" Super star de la MLB, et le traitement de son transfert ne peut laisser que des précédents.

La MLBPA va donc s’opposer à ce contrat.

A-Rod est alors coincé. Il a fait part de son désir de quitter les Rangers et ne peut plus signer pour Boston.

La situation semble alors compliquée. Mais un nouvel incident va décoincer la situation : Aaron Boone le 3e base des Yankees se blesse durant l’hiver 2003. Le manager des Yankees va alors chercher un joueur pour le remplacer et la candidature de A-Rod va alors s’imposer.

Brian Cashman le manager des Yankees va rencontrer A-Rod et vont parvenir rapidement à un accord : Derek Jeter est le symbole des Yankees et il est impossible qu’il joue ailleurs qu’au poste de short stop. A-Rod va donc abandonner le poste de short stop pour devenir le nouveau 3e base des Yankees. On part sur un deal entre les Texas Rangers et les New York Yankees en février 2004, avec l’aval de Bud Selig le commissionner de la MLB. Texas continuera à payer dans la transaction 67 millions sur les 179 millions qui restent à régler sur le contrat de 10 ans. Les Yankees croient avoir trouvé celui qui les fera gagner les World Series.

A-Rod a finalement réussi son coup : il fait désormais partir de la rivalité historique du baseball mais ce sera sous les couleurs des Yankees, bien loin de ses intentions initiales. Et surtout, il ne va pas arriver à devenir le meilleur joueur du baseball professionnel et dépasser son rival Derek Jeter, puisqu’ils jouent désormais dans la même équipe. Un ultime pied de nez à son nouvel amour pour les Red Sox et un véritable coup à son ego de Superstar.

A y réfléchir, cette histoire de Deal raté reflète finalement toute les racines de la rivalité entre Derek Jeter et A-Rod au sein des Yankees et l’impossible entente entre les deux joueurs, bref tout un pan de l’histoire secrète de la MLB.

Le plus amusant dans l’histoire est qu’en 2004, les Red Sox vont parvenir à gagner les World Series et briser sans l’aide de Alex Rodriguez la malédiction du Bambino…….

A -Rod est définitivement le mal aimé de l’histoire……

BHONUS : Honus est princier et vous donne le lien pour voir ce document ESPN !!

Cliquez sur le lien suivant

http://espn.go.com/30for30/film?page=thedeal

http://grantland.com/features/30-for-30-shorts-the-deal/

Plus d’infos sur le Deal :

http://boston.sportsthenandnow.com/2013/07/26/almost-9-years-later-red-sox-couldnt-be-happier-a-rod-deal-fell-through/

 

 

10 commentaires à “Le jour où A-Rod a failli être un Red Sox”

  1. francovanslyke dit :

    Oui, c’est exactement ça : les Yankees et le manque de panache, tout un dossier !

  2. Fishiguchi dit :

    Franco voulait sûrement dire « Les Yankees cherchent également à se renforcer pour parvenir à gagner le titre suprême qu’ils n’ont pas gagné AVEC PANACHE depuis plus de 20 ans »…
    Et là, ça colle…!

  3. LaHuppe dit :

    Bienvenue chez les naïfs FVS…

  4. francovanslyke dit :

    Sinon je croyais naivement que les Yankees « plus forts que les plus forts » étaient ceux de 1927 surnommés les « Murderers’ Row » qui ont affiché quand même un 110-44 sur la saison ?

  5. francovanslyke dit :

    Les défenseurs de la veuve et l’orphelin sont de sortie : allez on va faire les corrections dans l’article, ne pleurez pas adeptes de l’Empire…..

  6. Gaétan dit :

    Pour être plus précis, les Yankees ont gagné en 1996, 1998, 1999 et 2000 avec ce que beaucoup considèrent (hors Yankees même) la meilleure équipe de tous les temps.

    Il ne faut plus confier les sujets « Yankees » aux ennemis de l’Empire.

  7. pierolefou dit :

     » Les Yankees cherchent également à se renforcer pour parvenir à gagner le titre suprême qu’ils n’ont pas gagné depuis plus de 20 ans. »
    ???? 2000 le dernier titre avant 2003, franco !!! c’est quoi le bleme ???

  8. Tarswelder dit :

    Les Yankees avaient gagné leur dernier titre en 2000 pas depuis plus de 20 ans. C’était, par ailleurs, contre les Mets de Mike Piazza.

    Et le contrat était non pas de 250 000 dollars mais 252 millions. Et il est finalement échangé contre Alfonso Soriano, à qui on avait fait payer la défaite contre les Marlins.

  9. Tom dit :

    Attention il n’y aurait pas une erreur! Il est écrit: « Les Yankees cherchent également à se renforcer pour parvenir à gagner le titre suprême qu’ils n’ont pas gagné depuis plus de 20 ans. »
    Mais ils ont gagnés les world series en 1996, 1998, 1999 et 2000. Cela ne fait donc pas 20 ans.

  10. LaHuppe dit :

    On l’a échappé belle les amis !

Laisser un commentaire