La carte de Baseball de Pete

 Pete Rose, c’est un peu l’histoire d’un gars qui avait de vrais cheveux à la place de son postiche. C’est le mec qui pousse à se poser la question suivante  : "Pete Rose ou les Playmobils, qui était le premier ?"  

En même temps, tu le lui dis et il t’en colle une. Ensuite, il frappe un hit et court tout autour des coussins comme un barge pour finir par un plongeon, un "headfirst", voire un tampon sur le receveur (enfin, ça c’était avant, gamin…). Pourquoi ? Parce que ce gars, c’est "Charlie Hustle".

 

 

 

 

Charlie  était un joueur de Baseball dont la manie était de frapper, frapper, et frapper encore plus de coups sûrs. 

Oui, mais voilà, Pete a déconné, et la MLB, qui n’aime pas l’argent comme chacun le sait, n’a pas digéré. Ça, c’était en 1989, il y a déjà 25 ans. Presque deux décennies que l’Homme devrait être à Cooperstown.

 

Pete Rose, joueur de Ligue Nationale, aura connu 3 franchises, les Reds de Cincinnati, les Phillies de Philadelphie et les Expos de Montréal. Cependant les "Redlegs" restent La franchise de coeur de Charlie Hustle. C’est avec eux qu’il  établira le record des hits en carrière : 4256, méchant total ; une carrière qui débuta en 1963 et finira en 1986. Sa vie en MLB quant à elle s’éteindra en 1989…

 

 

Son bon goût, il l’étale encore dans les soirées et les kermesses; ses récompenses et ses records, il les a toujours,  mais Pete s’est vu enlever un jour d’août 1989 le sel de sa vie, le Baseball. Parieur maladif, il a du rendre son tablier de coach des Reds. Le commissaire du Baseball Majeur de l’époque, Bart Giamatti, n’ayant pas le goût du pari sportif.

 

On a accusé le fameux numéro 14 d’avoir parié sur le Baseball et, plus grave encore, d’avoir parié sur les résultats de son équipe, les Reds. Le hic majeur est bien là, il "coache" Cincinnati, il fait les alignements, gère les lanceurs et il est soupçonné d’avoir parié sur les résultats de son "jouet" .

 

Alors, oui, parier contre son équipe, c’est pas joli, joli. On comprend le Bart qui le sermonne. Mais devant le déni de Pete, le glaive de la justice s’est abattu et a tranché pour le bannissement à vie de Charlie Hustle. Plus de Cooperstown, il a été rayé des cadres, et ça c’est vache.

 

 

 

Et voilà ce que pourrait traduire cette carte topps de 1989, entre la castagne ( "Tu veux ma photo coco ?!") et l’acharnement de la MLB ("Ah les vaches !"), on peut presque imaginer la colère du gars. La MLB c’est du business, du gros, du lourd et depuis l’épisode des "Black Sox" en 1919, elle a tendance à traquer les méchants.

 

Voilà donc 25 années que ce pauvre Pete n’a plus les honneurs de la Majeure. Restent les Reds qui sont fidèles à leur icône. Si en 1989, l’onde de choc a été énorme et les avis partagés sur le sort réservé à Pete, aujourd’hui, du temps a passé et d’autres tristes histoires ont vu le jour.

 

 

En 1989, on était "avant" l’ère des stéroïdes, avant la grève de 1994, avant les scandales McGwire, Sosa, ou Bonds qui ne donnèrent que ce les gens voulaient, de la grosse longue balle. Ils auront battu des records, reçu les honneurs puis essuyés les critiques. En passant devant une commission, ils auront défié l’autorité, menti, et on en passe. Pourtant ils restent dans les listes pour l’élection au Hall of Fame, ils n’ont pas été bannis pour autant.

 

En 2004, Pete Rose reconnaitra enfin avoir parié sur les parties de Baseball, mais il nie toujours les paris contre son équipe.

 

Pour Rose, ce n’est donc qu’injustice ! Alors Honus le dit : Pete au Hall of Fame ! D’ailleurs tant que vous y êtes, envoyez aussi Shoeless Joe Jackson au Hall of Fame ! Bande de nazes !

 

Pete, le kid de Cincinnati : http://youtu.be/9hgQr1AFYXY

 

Charlie Hustle : http://youtu.be/j3ogGiX9FNA

 

Retour en 1989, entre défilé de mode et moment de consternation : http://youtu.be/bm_baoPBC-c

 

3 commentaires à “La carte de Baseball de Pete”

  1. francovanslyke dit :

    Benji,le rapport c’est qu’il y a atteinte à l’éthique sportive pour la MLB et donc pas de hall of fame pour Pete Rose à la clé. Le Hall of fame est réservé aux « héros » américains…. Parier contre son équipe c’est pas top non plus faut reconnaitre. Mais comme le dit lahuppe, à coté des scandales de dopage depuis, c’est pas grand chose non plus.
    En tout cas, super portrait de Charlie Hustle, capable de défoncer un catcher lors d’un match amical, un all star game en 1970….
    http://m.mlb.com/video/v5766041/rose-crashes-into-fosse-at-the-plate

  2. Benji #7 dit :

    C est incroyable cette histoire, je vois pas trop le lien entre ses performances et le fait de parier sur des matchs une fois qu’il était coach. C est juste une punition de la major pour mauvais esprit ?

    Quoi qu’il en soit super article merci la huppe

  3. Fishiguchi dit :

    De superbes visuels !

Laisser un commentaire