Fantasy 2014 : Putain de jeu de merde !

 

La saison MLB est terminée et les fans sont tous excités à l’approche des Play-offs. Mais c’est aussi la fin d’une saison fantasy, et concernant la mienne, je ne vous cache pas que je suis ravi qu’elle soit arrivée à son terme. "Mais pourquoi" interroge le curieux lecteur ? Mais parce que j’en ai marre de ramasser des défaites à la pelle contre une bande de binocleux sans cervelles, et puceaux de surcroit. Bienvenue sur la fantasy 2014, welcome in my nightmare… Encore une fois, comme dans les bons films d’horreur, tout  commençait bien. Un groupe de 10 joueurs au sein de la Honus League. On connait ses classiques. Je me rappelle de ce tirage en "live", 90 secondes pour se décider sur le choix de son joueur MLB, armé et motivé comme jamais avec l’aide de mon fidèle minitel (et de mon conseiller à l’oreillette, il se reconnaitra….). En live, chaque joueur choisit un joueur MLB de son choix à son tour lors de la draft, l’un après l’autre… les joueurs ne peuvent donc pas avoir un même joueur MLB dans leur équipe … l’équipe composée récolte les points des performances réelles des matchs MLB : si un joueur frappe un hit ou prend un bb, c’est 1 point, s’il frappe un home run, c’est 4 points, des points sont calculés pour les performances des pitching staff selon le nombre de points pris et le nombre de K lancés….etc etc… à chacun donc de faire ses meilleurs choix chaque semaine pour aligner son 9 de départ, avec possibilité de recruter d’autres joueurs libres sur le marché (free agent) que personne n’a encore pris.

Chaque semaine, chaque joueur rencontre un autre joueur de la ligue, et celui qui a le meilleur score sur la semaine remporte une victoire, et l’autre une défaite. Le tout sur une saison de 24 semaines consécutives.

Mon équipe est désignée 5e au draft. Alors, bien sûr, tu vois partir 4 premiers choix devant toi (chez nous, ca a été dans l’ordre : Paul Goldschmidt, Mike Trout, Miguel Cabrera,  Andrew McCutchen). Mais 5e, c’est le meilleur choix stratégique selon Dani expert es expert (on reviendra sur lui tout à l’heure…). Pourquoi, parce que ca t’assure que tes deux premiers picks soient deux très bons joueurs.  Alors que pour le joueur tiré 1er au draft, si tu es assuré de prendre un top player, ton deuxième choix sera loin, trés loin. Et oui, une fois arrivé au 10e joueur, celui-ci choisit en fait deux fois à la suite (10e  et 11e choix ) puis un décompte repart à l’envers jusqu’au premier draft. Ainsi le 1er au draft a pu choisir Paul Goldschmidt puis a du finalement attendre le 20e choix pour faire son deuxième choix. Ce qui compromet fortement la qualité de son deuxième choix.

Robinson Cano, censé être le meilleur : une saison bien pourrie au final niveau Fantasy

Je prends donc Robinson Cano en round 1 (parti s’exiler à Seattle mais enfin merde il reste le meilleur second base du jeu) puis Hanley Ramirez en round 2 (meilleur short-stop du jeu quand il est en forme, enfin quand il est sur le terrain parce que ce gars passe pas mal de temps à l’infirmerie). Je choisis Matt Carpenter de saint Louis en 3e round (auteur d’une saison MVP en 2013 et trés bon frappeur au poste de 3e base) puis je pars sur Kansas City, le favori de l’AL selon mes prédictions en avril 2014 (Eric Hosmer en 1e base, Alex Gordon en OF, Salvador Perez en C…) le Pitching staff des Rays, et enfin le costaud frappeur 4 de Boston, Mike Napoli en DH et les trés irréguliers outfielders Domonic Brown et Dustin Ackley en fin de liste pour finir mon 9 de départ.

Honnêtement, à refaire le tirage, je ne vois pas où est la faiblesse…

Si, il faut quand même avouer que miser sur ces tafioles de Kansans City, soit disant de jeunes prodiges, faut aimer le risque….

Enfin, tout se passe bien au début. Un score de titan face à Lahuppe, 238-224. Ca part bien ! Une victoire de prise.

La difficulté, c’est que les Kansas City Royals vont rater leur départ et évidemment les performances individuelles des joueurs vont s’en ressentir. Eric Hosmer fait un début de saison trés relou, ne parlons pas de Alex Gordon…. L’alerte rouge est sonnée et les souvenirs des saisons passées revient à la surface. Non, je ne vais pas faire les mêmes erreurs que dans le passé, exit Eric Hosmer, Welcome Adam Laroche de Washington recruté en free agent.

Et là, je vois pointer les soucis dés la deuxième semaine : je perds d’un point mais surtout la super star Robinson Cano commence à battre de l’aile. 9 points seulement sur la semaine, bref de la merde. …

Et petit à petit, les joueurs de Kansas City puis les stars Cano, Carpenter, …..ben, ils vont être tous trés moyens. Le souci, c’est que ces gars, faut hésiter avant de les lourder. Ils peuvent lancer leur saison sur un déclic puis c’est la foire aux points. Autre souci à gérer, il n’y a pas grand monde de vraiment intéressant sur le marché des free agents, qui ressemble au désert de Gobi.

On commence à se sentir piégé…. le Pitching staff des Rays part en live ausi… bref ça score moyen et pas de miracles, tu empiles les défaites.

Pendant ce temps, une nouvelle race de joueurs avait pris le contrôle du jeu, portant des lunettes et ne dormant plus ; ces joueurs regardaient tous les matchs en live, suivaient les statistiques en temps réel, étaient informés des prospects en forme, qui allaient peut être monter (ou pas…)

Ca change des gars qui en branlent pas une, qui sont une spécialité de notre ligue, semble t’il . La plupart ne touchent plus à leur équipe tirée au dratf, et qu’importe qu’ils soient sur la DL ou le peu de forme, l’équipe fait sa vie.

Personnellement, je fais partie des gars qui checkent tous les matins sa team pour voir où elle en est. Avec l’impression qu’on suit un peu la vrai saison MLB ainsi.

Non, des joueurs d’un autre bois sont là désormais et ont pris contrôle du jeu. Eux sont des putains de spécialistes. Vous aurez tous reconnu Dany le dog, un vrai drogué à la Fantasy.

Faut avouer que ce gars est sérieux et que sa fantasy ressemble à un plan agence tous risques. Tous les choix sont bons et rapportent.

C’est certain, c’est le fruit d’heures passées sur le net à récolter des infos de bookmakers, de mater des matchs MLB à la pelle….. bref un gars sérieux.

Quant à moi, à force de perdre, on devient de plus en plus con et on se demande bien quoi faire ?

Ben, faut mater les performances des joueurs en live et tenter de dénicher les surprises de la saison…. avant les autres. Pas ceux qui dorment, non ceux qui sont là tous les jours aussi devant leurs écrans.

J’ai tenté aussi des trades, J’ai récupéré Buster Posey et Pablo Sandoval dans un trade, pour ensuite lancer un nouveau trade et récupérer Albert Pujols, censé ramener des points en tant que top player. Mais non, aucun top scores chaque semaine dans ma team baptisé finalement "Super Tocards".

Albert Pujols tu resteras sur le banc, Laroche est bien meilleur que toi. 

Après avoir écumé les poubelles de la MLB, et avoir tenté tout et n’importe quoi, j’ai ramassé comme une pute d’un bordel de Shangaï. Je finis 7-17, soit 7 victoires et 17 défaites, bon dernier de ma poule, et avant dernier du jeu sur les 10 candidats. Je score cependant beaucoup de points, 6e score en nombre de points sur la ligue. Un peu incompréhensible comme malchance…

Seules réussites en free agent cette saison, le choix de Dee Gordon, deuxième base de Los Angeles, auteur d’une première partie de saison énorme et surtout Josh Harrison des Pirates qui est un vrai prodige, venu remplacer Pedro Alvarez au poste de 3e base ; Josh s’est incrusté dans le line up des pirates pour ne plus le quitter et devenir leur lead off incontournable…. incroyable joueur.

Josh, "un point de plus pour toi FVS" !!!

Pour le moins symbolique, j’ai fini par virer le super all star Robinson Cano pour prendre Neil Walker, deuxième base des Pirates, plus puissant et qui rapporte plus de points que Cano.

J’ai finalement opté pour les San Diego Padres comme Pitching Staff… et oui plus fort que les Texas Rangers, les Rays …. Les Padres pourtant loins au classement mais qui scorent comme des dingues au niveau du Pitching Staff. T’y comprends quelque chose ? Moi non….

Le reste comment dire : Cano, va crever à Seattle, toi qui ne frappe plus que pour la moyenne ! Dis moi Cano le terrain de Seattle est trop grand pour toi désormais ? Ou sont passés tes home runs et ta puissance ? Manifestement, même niveau fantasy, tu aurais dû rester aux Yankees.

Hanley Ramirez, tu vas rejoindre toi le clan des Jimmy Rollins : meurs une fois pour toute sur le terrain et ne reviens plus, merci.

Quant à toi Dany le dog, je reviendrai un jour te botter le cul. Je vais cesser de travailler une fois pour toutes et je me consacrerai toute ma vie à la fantasy…..

Non, mais quel jeu de merde….

 

3 commentaires à “Fantasy 2014 : Putain de jeu de merde !”

  1. francovanslyke dit :

    il y a eu aussi le trade « Carpenter contre Joey Votto + 1 star »…. au tout début quand je croyais avoir de l’or dans les mains

  2. Fishiguchi dit :

    Je suis outré de lire ce récapitulatif de la saison et de ne pas voir mentionné une seule fois ce désormais mythique trade avorté : « Robinson Cano contre Joey Votto + 1 Star »…

    Je ne vous salue pas, Monsieur FVS !

    Sinon, pour être sérieux, les saisons catastrophes, ça pourrit la tête ! T’as beau retourner ton line up dans tous les sens, la lumière ne vient jamais, c’est affreux.

    Au rayon de mes déceptions 2014 : David Wright qui a visiblement arrêter sa carrière l’an dernier mais n’a pas osé le dire de peur d’être éclipsé par le départ de Rivera… Malheureusement, il n’a pas pu l’annoncer cette saison non plus, Derek tirait à lui toute la couverture médiatique… Quand on rate sa carrière, il faut réussir sa sortie.

    Dans la rubrique rayons de soleil, Josh Harrison comme l’a cité FVS mais il y a également Danny Santana (raillé toute l’année par Dani the Dog et qui s’avère être un grand joueur) et JD Martinez, un dieu de l’olympe du swing (si si !) descendu sur terre via Detroit : il parait qu’il suffit de toucher sa batte pour retrouver un emploi. Bon choix de destination donc…

  3. SweepyDani dit :

    Tu t’es battu comme un lion, même quand t’étais au fond ! et ça c’est top !

    Certains avaient abandonné dés le lendemain de la draft…

    Bon pour ma part j’ai 6 mois de sommeil à rattraper et une défaite en finale a digérer.

    A l’année prochaine chef :)

Laisser un commentaire