Miura tire sa révérence

Daisuke Miura est né le jour de Noël 1973. Il a joué toute sa carrière à Yokohama, évoluant sous 3 noms d’équipes : les Yokohama Taiyo Whales, les Yokohama BayStars et les Yokohama DeNA Baystars. Pour l’anecdote, le nom de Whales a été abandonné à cause de nouvelles restrictions mises en place sur les baleines à cette époque. Certains fans supersticieux pensaient même que les corps des baleines mortes avaient jeté une malédiction sur cette équipe.

Après les départs en retraite de Takashi Saito et de Motonobu Tanishige en 2015, Miura était le dernier joueur en activité à avoir connu l’époque des Whales. Le départ en retraite de Masahiro “Masa” Yamamoto a aussi fait de Miura le doyen de la NPB en 2016. Mais, après 25 ans passés sur le monticule de Yokohama, celui que l’on connaît aussi sous le surnom du Boss de Yokohama (Hama no Bancho) a finalement décidé de raccrocher ses crampons. Retour sur la carrière du dernier des mastodontes.

Miura est né dans la préfecture de Nara, à une vingtaine de kilomètres au Sud Est d’Osaka. Il commence le baseball dès son plus jeune âge et, durant l’école primaire, il joue aux côtés de ses 2 frères cadets dans une équipe de Little League. Au lycée, il joue pour le lyceé de Takada Shogyo, mais ne parvient pas à atteindre le Kôshien. Lors de sa dernière année, il perd en finale face au lycée Tenri, emmené par Koichi Taniguchi, déjà vainqueur du Kôshien l’année précédente et auteur d’un shutout en finale pour une victoire 1-0. Taniguchi a d’ailleurs attiré l’œil des scouts et il se fera drafter au 1er tour par les Yomiuri Giants. Mais il ne percera jamais en professionnel.


Miura, à l’époque de la Little League (©Blog de-baystars)

Quant-à Miura, il est loin d’être la star que l’on connaît et il faudra attendre le 6ème round avant qu’il ne se fasse drafter par les Yokohama Taiyo Whales. A noter que cette draft comprend pas mal de futures stars : Kazuhisa Ishii (1er round par les Swallows), Norihiro Nakamura (4ème round des Kintetsu), Tomoaki Kanemoto (4ème round des Carp) ou encore Ichiro Suzuki (4ème round des Orix BlueWave) qui vient d’atteindre les 3000 hits en MLB cette saison.


Miura, drafté au 6ème round par les Yokohama Taiyo Whales (©Jiji & ©Kyodo)

Miura portera le numéro 46 au début de sa carrière. De ses propres aveux, à cette époque, Miura n’est pas rapide. Ses lancers non plus ne sont pas rapides. Et personne ne se pouvait se douter qu’il ferait une telle carrière. Pour compenser ses faiblesses, Miura ne voit qu’une seule solution : s’entraîner. Et on le voit s’entraîner sans relâche. Aux camps d’entraînements, il lance plusieurs centaines de balles par jour, et on le voit courrir sans arrêt.

Miura débutera sa carrière professionnelle lors de la dernière journée de la saison 1992, le 7 Octobre. Ce jour-là marque aussi la dernière apparition de Kazuhiko Endoh, la star des Whales dans les années 80 et vainqueur du Sawamura Award en 1983. Le stade est archi-plein avec plus de 30 000 spectateurs. Le jeune Miura, alors âgé de seulement 19 ans, prend le monticule à partir de la 7ème manche et lancera 2 manches parfaites face aux Yomiuri Giants. Il enregistrera aussi son 1er strikeout face au deuxième base Kazunori Shinozuka. Miura commentera après-match : “Jusqu’à maintenant, mon match le plus important avait été la finale du tournoi préfectural… Mais je n’ai pas ressenti la pression et c’était vraiment formidable de pouvoir lancer face aux Giants devant autant de spectateurs.” Après avoir fait ses débuts lors du dernier match d’Endoh, Miura déclara qu’il voulait lui aussi devenir un joueur tel qu’on lui offrirait aussi une cérémonie lorsqu’il s’arrêterait de jouer.


Miura, lors de sa 1ère année professionelle (©Baseball Magazine)

En 1993, les Yokohama Taiyo Whales deviennent les Yokohama BayStars et, le 4 Septembre de cette même année, Miura lance son 1er match complet pour sa 1ère victoire professionnelle face aux Hiroshima Toyo Carp.

En 1995, il entre dans la rotation régulière des BayStars et 1997 marque sa 1ère année avec un nombre de victoires à 2 chiffres (10 victoires, 3 défaites). A la fin de la saison, il se voit accorder le numéro 18.

En 1998, Miura a un pitching très sûr et, malgré un mois d’absence en Août à cause de problèmes de foie, Miura finit la saison avec un record personnel de 12 victoires (7 défaites). Aux côtés de Takashi Saitoh (13 victoires) et Kazuhiro Sasaki (45 saves), les BayStars sont inarrêtables et prennent la 1ère place du championnat dès le mois de Juin. Ils ne la quitteront plus et finissent la saison avec une avance de 4 matchs sur les Chunichi Dragons. Ils remportent leur 1er championnat en 38 ans. En Nippon Series, les BayStars ne laissent pas passer leur chance et s’imposent 4 victoires à 2 face aux Lions. Miura a pris le monticule lors du 3ème match, mais a concédé la défaite totalement insatisfait de sa performance (6 BB).


Les BayStars sont champions après 38 ans d’attente (©Number & ©Album Photo)

En 2000 et 2001, le pitching staff des BayStars connaît de nombreuses difficultés et Miura est l’un des rares à rester solide dans cette tempête (11 victoires 6 défaites les 2 années). Miura s’impose alors comme l’ace incontestable de l’équipe.

En 2002, Miura se plaint de douleurs au coude droit. Il se fera opérer à la fin de la saison pour nettoyer le coude, et commencera la saison suivante avec l’équipe réserve. Les BayStars restent cependant confiants et lui ont resigné un contract de 6 ans jusque la fin de la saison 2008.

En 2004, Miura est sélectionné pour faire partie de l’équipe nationale du Japon pour les Jeux Olympiques d’Athènes. Aux côtés de joueurs comme Matsuzaka, Uehara, Kuroda, Iwakuma, Fukudome ou encore Jojima, qui iront tous jouer en MLB à un point de leurs carrières, le Japon finit les phases de poules en tête avec une fiche de 6 victoires et 1 seule défaite face à l’Australie. (Défaite 9-4 à mettre au compte de notre Miura en relève qui a fait là sa seule relève ratée du tournoi) Mais le Japon retrouve l’Australie en demi-finale et s’incline une nouvelle fois, cette fois sur le score minimum de 1-0. Le Japon ira chercher la médaille de bronze avec une victoire 11-2 face au Canada. Durant ce tournoi, Miura aura fait 3 apparitions d’une manche en relève.


Miura aux Jeux Olympiques d’Athènes (©JOC & ©Jiji & ©Sankei)

En 2005, Miura réalise l’une de ses meilleures saisons et égale son record de 12 victoires. Il en profite aussi pour remporter ses premiers titres individuels : meilleur ERA (2.52) et plus grand nombre de strikeouts (177).

Mais, en 2006, la NPB approuve la règle interdisant les motions en 2 temps pour les lanceurs. Miura doit alors revoir sa copie et les victoires lui échappent dans la première moitié de la saison. Il finit tout de même avec une fiche de 8 victoires pour 12 défaites et domine la ligue en nombre de matchs complets (9), de shutouts (3) et de matchs complets sans BB ni HPB (3). Il atteint aussi son maximum de 216.2 innings lancées dans la saison.

Du 20 Juin au 7 Juillet 2007, Miura lance 35 innings consécutives sans concéder le moindre run, Cela marque un nouveau record pour la franchise, le précédent record de 33.1 innings était jusqu’alors detenu par Masaji Hiramatsu.

En 2008, le contrat de 6 ans touche à sa fin. Miura décide d’opter pour la Free Agency et d’écouter ce que les autres clubs ont à lui proposer. Les Hanshin Tigers, contre lesquels il connaît ses meilleurs résultats (45 victoires pour 24 défaites en carrière), se montrent particulièrement intéressés et lui font une offre généreuse. Miura, originaire du Kansai, aimerait rejoindre ce club qu’il supportait durant son enfance et hésite entre ses 2 options : rejoindre les Tigers ou rester chez les BayStars. Au final, Miura décide de répondre aux attentes de ses fans de Yokohama et de rester dans l’équipe qui lui a fait confiance à ses débuts.


Miura resigne avec les BayStars pour 3 ans et 900 millions de yens (plus bonus de performance). (©Nikkan Sports 1 & ©Nikkan Sports 2)

2009 est une année mitigée pour Miura : il est 1er aux nombres de runs (82) et de Homeruns (28) concédés mais est aussi en tête au nombre de matchs complets lancés (6) et finit sa saison avec une fiche de 11 victoires et 11 défaites.

En 2010, Miura a pas mal de difficultés et il se fait reléguer en équipe 2 avant le début de la saison. Il remontera en equipe 1 au cours de la saison mais finira sur un score de seulement 3 victoires pour 8 défaites. Il ne lancera même pas 100 innings dans la saison, ce qui ne lui était pas arrivé depuis 16 ans auparavant. Les BayStars finissent à la dernière place pour la 3ème année consécutive.

En 2011, Miura devient le premier joueur en activité à devenir propriétaire d’un cheval de course. Ce dernier sera nommé Regent Blues, en raison de la marque de fabrique de Miura. Celui-ci est en effet bien connu pour sa coiffure en forme de banane (qui se dit “Regent” en anglo-japonais).


Regent Blues, le cheval de Miura (©Blog 1 & ©Blog 2)

Cette anneé-là, il décroche sa 1ère victoire le 10 Juillet face aux Dragons et améliore le record de la franchise pour un lanceur avec 19 années consécutives avec au moins une victoire. Cette série s’arrêtera après 23 années consécutives, ce qui égalise le record du Japon, mais il ne parviendra pas à remporter la moindre victoire en 2016 et n’améliorera donc pas ce record.

En 2012, les BayStars se font racheter par DeNA (une compagnie faisant essentiellement des jeux vidéos pour téléphones portables) et deviennent les Yokohama DeNA Baystars. Le 1er Avril, Miura lance le 3ème match de la saison et, après un match nul et une défaite, les BayStars s’imposent enfin 6 à 2 et Miura devient le 1er lanceur victorieux de l’ère DeNA. Le 3 Juillet, face aux Giants, il remporte sa 150ème victoire en carrière et finira la saison avec 9 victoires (le maximum de son équipe) et 6 matchs complets (le maximum de la ligue).

Le 12 Août 2013, à 39 ans et 3 mois, il remporte une victoire par shutout 3-0 face aux Lotte et devient le lanceur le plus âgé de la franchise à remporter une victoire, le précédent record de 39 ans et 1 mois était jusqu’alors détenu par Masaaki Koyama. Miura finit une nouvelle fois avec 9 victoires, toujours en tête des lanceurs des BayStars.

En 2014, tout en continuant sa carrière de lanceur, Miura est aussi appointé pitching coach de l’équipe 1. Il est élu MVP du mois d’Août avec une fiche de 3 victoires, dont un match complet, pour 0 défaite et un ERA de 1.20 sur le mois. Il finit la saison avec 5 victoires et 6 défaites. Après 5 années à la dernière place du classement, les BayStars sortent enfin la tête de l’eau et finissent à la 5ème place.


Miura est nommé coach des lanceurs (©Nikkan Sports & ©Youtube)

En 2016, Miura, devenu le joueur le plus âgé de la NPB, commence la saison sur le banc. Il fait son retour sur le monticule le 11 Juillet face aux Dragons. Mais il concède 6 runs en 4 manches et concède la défaite. Miura, étant aussi pitching coach, ne peut se permettre d’aller faire des ajustements en équipe 2 et son prochain départ aura lieu au Kôshien le 16 Septembre face aux Tigers. Mais Miura concède 2 runs sur un Homerun de Fukudome dès la 1ère manche. Miura quittera le monticule après 4.1 manches et les Baystars s’inclinent 2-1.

Apres le match, Miura va voir Shigeru Takada, le General Manager des BayStars, et lui présente sa lettre de démission qui sera acceptée. Le 19 Septembre, les BayStars accrochent la 3ème place, synonyme de qualification pour les playoffs. Le lendemain, Miura annonce à ses partenaires, puis aux médias, qu’il prendrait sa retraite à la fin de la saison car il n’arrive plus à remporter de victoires par lui-même.

Son match de retraite est initialement prévu pour le 24 Septembre face aux Giants lors du dernier match à domicile. Mais le match du 22 Septembre face aux Swallows est repoussé au 29 pour cause de pluie, et Miura voit donc aussi son match de retraite décalé à la même date.

Pour ce dernier match, tous les joueurs portent un maillot noir en hommage a Miura durant l’echauffement. Ce maillot porte l’inscription “One Team Player” et les logos des 3 noms d’équipes que Miura a connu au long de sa carrière : les Yokohama Taiyo Whales en 1992, les Yokohama BayStars de 1993 à 2011 et les Yokohama DeNA Baystars depuis 2012. Chaque joueur et membre du staff des BayStars passe tour à tour devant Miura qui signe chaque maillot.


Echauffements d’avant-match

Le match débute à 18 heures et tous les joueurs des BayStars portent le même uniforme, celui de Miura avec le numéro 18. C’est Reoto, le fils de Miura, qui fait le lancer inaugural. Né en 2001, il n’est encore qu’au collège mais est visiblement déjà capable de bons lancers. Affaire à suivre quand il sera au lycée d’ici quelques années (il est pour le moment lanceur dans une équipe de Senior League).


Reoto, le fils de Miura, lance le lancer inaugural

C’est au tour du père de prendre place sur la butte, mais il concède 2 hits au champ droit sur les 2 premiers frappeurs. La star des Swallows, Yamada, frappe alors un roulant sur Miura qui fait le double jeu, laissant le coureur de 3 rentrer au marbre. Miura finit la manche en éliminant Balentien sur strikeout. Les BayStars égalisent de suite sur un Homerun de Kajitani.

Mais les choses ne s’améliorent pas en 2ème manche. Après avoir concédé 2 hits, Miura affronte le rookie Taishi Hirooka (19 ans) dont c’est le premier match en NPB. Hirooka s’élance sur le 2ème lancer et l’envoie au champ gauche, les Swallows mènent désormais 4 à 1. Mais à nouveau les Baystars recollent de suite au score grâce à un solo-Homerun d’Elian et un 2-RBI double de Kajitani. Lopes frappe à son tour un 2-runs Homerun au champ gauche et les BayStars mènent désormais 6-4.


Dernier match pour Miura

Miura lancera ensuite une manche parfaite face au cœur du lineup (frappeurs 2-3-4 éliminés sur 2 roulants et un strikeout), mais les chosent se corsent à nouveau dans la manche suivante avec 3 doubles et 2 BB. Les Swallows reprennent les devants 7-6. Après une autre manche parfaite face aux batteurs 3-4-5, Miura remonte sur le monticule et on sent bien qu’il est à bout. Il concède 3 autres runs sur 4 hits et 1 BB. Les Swallows mènent 10-6 et c’est la 1ère fois que Miura concède un nombre de runs à 2 chiffres. Mais aujourd’hui n’est pas un match comme les autres et le coach Ramirez décide de ne pas lui mettre de pinch hitter et de le laisser batter une dernière fois. Après un 1er hit lors de son 1er at-bat, Miura fait à nouveau une très belle frappe en linedrive mais celle-ci est attrapée par le champ centre.

Miura remonte sur le monticule pour la 7ème manche et le public enchanté se prend à rêver d’un Miura jusque la fin de la rencontre. Yuhei se présente au baton et, après 2 rapides strikes, il swingue à vide la balle suivante pour un strikeout. Miura fait alors un signe vers le banc de touche indiquant qu’il en resterait la. C’était son dernier lancer et son 2481ème strikeout en carrière.

Les 8 joueurs de champ le rejoignent sur le monticule pour une dernière accolade. Le pitching coach le rejoint aussi et va pour lui reprendre la balle, mais Miura l’interrompt. Il va lui même attendre le lanceur de relève et lui remettre la balle en mains propres. Miura retourne alors vers le banc sous les ovations d’un public qui ne peut retenir ses larmes.


Fin de partie pour Miura et passage de balle au releveur

La rencontre se terminera par une défaite 11 à 6 des BayStars mais peu importe, Miura aura fait rêver une dernière fois les 30 000 personnes venues assister à ses adieux. Après la rencontre, la cérémonie de fin de saison des BayStars commence. Alex Ramirez fait son speech, rappelant que les BayStars étaient désormais une équipe du groupe A (dans les 3 premières places). Après un feu d’artifice, tous les joueurs envoient des balles signées dans le public.


Cérémonie de fin de saison des BayStars

Et nous voici enfin au moment que l’on attendait tous. La cérémonie d’adieux de Miura débute par un discours de Miura.


Cérémonie d’adieux de Miura

Puis un représentant de chaque équipe, Tateyama pour les Swallows et Tsutsugo pour les BayStars, vient lui apporter un bouquet de fleurs. C’est ensuite au tour de son épouse et de ses 2 enfants de venir lui apporter leur bouquet.

Une annonce est ensuite faite précisant que le numéro 18 qu’a porté Miura ces 19 dernières années devenait désormais le “Yokohama Number” et qu’il était partiellement retiré. Cela ne signifie pas qu’il est retiré ad vitam æternam mais que les BayStars ne peuvent plus le refiler à n’importe qui, mais seulement avec l’accord de Miura et à quelqu’un digne de porter ce numéro.


Miura entouré de sa famille, puis avec son maillot temporairement retiré

Miura entame ensuite son dernier tour de stade.


Dernier tour de stade

Les autres joueurs viennent le rejoindre au champ droit et le célèbre en lui faisant le Doh-Age. Tous les joueurs qui portent aujourd’hui le numéro 18 l’envoient 18 fois dans les airs.


Doh-Age à 18 reprises

Une fois ramené au sol, Miura termine son tour d’honneur et sert les mains de ses fidèles supporters.


Avec ses supporters


Miura finit son dernier tour

Il se dirige vers le monticule, essuie une dernière fois la plaque du lanceur, il se redresse et tous les projecteurs s’éteignent. Une vidéo retraçant la carrière de Miura est diffusée sur l’écran géant. Miura regardera cette vidéo depuis le bench, avant de s’en aller retrouver les vestiaires.


Dernières images de Miura

Durant ses 25 années à Yokohama, Miura a pris le monticule à 535 reprises pour 172 victoires (dont 78 matchs complets et 23 shutouts) et 184 défaites. Rappelons que ces chiffres sont à placer dans un contexte où Yokohama a été essentiellement perdant et que Miura aurait sans doute bien plus de victoires avec une équipe plus victorieuse. En 3276 manches lancées, il a retiré 2481 batteurs sur strikeout et n’a commis que 9 erreurs. (Parmi les lanceurs à avoir lancé plus de 3000 manches, il est le seul à avoir un nombre d’erreurs à 1 chiffre)

Il a fait 6 apparitions au All Star Game et a été élu 2 fois MVP du match. Il a aussi été MVP du mois à 4 reprises. Il était le dernier joueur en activité à avoir remporté le championnat avec Yokohama.


Sayonara, Daisuke Miura

 

Sources : Site des BayStars concernant Miura (Lien), Wikipedia (Lien), Magazine « Weekly Baseball », Magazine « Histoire des 60 ans depuis l’institution des 2 ligues en NPB ».

Remerciements aux relations publiques des BayStars qui ont accepté notre demande de reportage, et un merci aussi à la FFBS sans qui cette prise de contact n’aurait sans doute pas pu être possible.

 

Laisser un commentaire