Hoffman : le meilleur des inconnus

Trevor Hoffman prend sa retraite et c’est l’occasion d’un rapide portrait d’un lanceur closer de plus sur honus, (aprés le goose et Radatz). Alors, c’est certain, Hoffman prend sa retraite à l’age de 43 ans, et on entendra plus Hell’s bells de ACDC sur les terrains de baseball pro. Ce gars est le recordman de toute l’histoire de la MLB avec 601 saves. 601 saves, et 42 saves de plus que le second au compteur, Mariano Rivera. 

Avec plus de 600 saves, et même dans une catégorie ultra spécialisée, le closer, qui ne lance qu’une manche et uniquement la 9e manche, Hoffman est quand même à deux fois plus de saves qu’un Goose Gossage….Mais peu de magazines en parlent, comme si c’était un tabou. Hoffman demeure un parfait inconnu, une sorte d’anti star et hormis les Fan des Padres, qui se soucie de ce gars ? Joueur à la personnalité bien peu charismatique, Hoffman a eu une carrière des plus anonymes, passée dans des clubs peu flashy. Petit rappel, il débute chez les Marlins de Floride en 1993. Ceux ci ont gagné deux world series en 10 ans d’existence, mais ils n’intéressent personne. 

Puis il part chez les Padres de San diego où il va s’imposer comme le closer le plus efficace de la national league. Surtout son meilleur secret.

Enfin, pour finir sa carrière de "non star", il ira vers un autre club plus wild et plus sauvage, mais qui n’intéresse là encore que peu de gens, les Brewers de Milwaukee, où l’on a senti que Hoffman était sur la fin. 

Aucun club à scandale, aucune équipe à la une, Hoffman n’est pas celui qui sera concerné par les stéroïdes ou par un fait divers.

On a entendu Hells bells quand il entrait sur le terrain, mais Hoffman n’a rien de bien rock n roll. C’est surtout un gars honnete avec une éthique pro indiscutable : "j’arrête parce que je sais que je ne serai plus aussi fort l’an prochain, et je le dois à mes coéquipiers".

Hoffman, un travailleur acharné qui a appris à devenir un professionnel du closing.

Il demeurera un lanceur totalement infrappable, la faute et la raison à un lancer unique. Avec une rapide moins dévastatrice que la moyenne (85 mph), mais surtout une change up dévastatrice parce que totalement illisible. C’est Donny Elliot le coach du bullpen des padres qui lui enseigna un grip particulier. 

Sa change up deviendra alors unique, et on la reconnaitra du premier coup, tel le lancer "cutter" de Mariano Rivera ou la "splitter" de Bruce Sutter. Les coéquipiers de Hoffman ont surnommé sa changeup la "buggs bunny", en référence aux réactions cartoon des batteurs qui se font avoir sur son lancer et qui perdent l’équilibre.

Si le surnom de "sandman" n’était pas pris, c’est Trevor Hoffman qui aurait du l’obtenir. Un peu comme Hank Aaron en son temps, Hoffman a battu les records mais il est demeuré un anonyme… sauf pour les joueurs qui l’ont affronté pendant 18 ans et qui ont été battus par lui.

Et il y en a de nombreux dans ce cas : 1133 frappeurs ont pris des K contre lui en 9e manche.

Son efficacité est des plus étonnantes : en 18 saisons de MLB, il n’aura échoué que 66 fois dans des situations de save pour son club. Et surtout, il a un era de 2,87 en pas moins de 1089 manches lancées.

Hoffman, un gars donc sur qui on peut compter.

Hoffman en partance vers le hall of Fame, une légende pour sur, mais c’est pas avec lui qu’on va rigoler le plus.

 

En bonus : Des liens de vidéos 1 et 2 sur la carrière de Hoffman.  

 

6 commentaires à “Hoffman : le meilleur des inconnus”

  1. [...] et celui qu’on vous présente ne présente nullement les stats d’un Trevor Hoffman, ou même d’un Goose Gossage. Il ne sera jamais élu au Hall of fame mais il aura [...]

  2. Vince dit :

    Il peut continuer sa carrière en Europe… Rouen ne recrute pas?
    super article une fois de plus :)

  3. yann dit :

    çela ne vaut pas les moustachus non conformistes Rollie Fingers et Dennis Eckersley, mais Trevor méritait amplement cet article bien écrit

  4. francovanslyke dit :

    star de closer… t’es un génie

  5. Gaétan dit :

    Star de Closer… et lanceur closer ! Je fais des jeux de mots sans m’en rendre compte, quel talent ! :) )

  6. Gaétan dit :

    Ouais ben moi j’aime ! Je ne le connaissais pas mais c’est un pro, dans tous les sens du terme ! Un exemple si on en croit cet encore excellent article ;)

    En tout cas, vaut mieux avoir une carrière riche, pleine sur laquelle on peut être fier et aller au HoF plutôt que de devenir la star de Closer !!!!

    Maintenant, Mariano va-t-il le rattraper ?

Laisser un commentaire