Catching Hell

 

Catching Hell, c’est le nom du documentaire de ESPN consacré à Steve Bartman. Steve Bartman n’est pas le nom d’un joueur de baseball professionnel. C’est le nom d’un simple spectateur d’un match des Chicago Cubs. Les lecteurs les plus anciens de Honus se rappelleront peut être du nom de ce lunetteux qui a eu la mauvaise idée lors d’un match de playoff en 2002 de tenter d’attraper une balle qui venait vers lui en fall ball. Bartman tend ainsi les mains vers cette balle qui se dirige vers lui. Le hic c’est que Moses Alou, le champ gauche des Cubs à l’époque, allait attraper cette balle et faire ainsi certainement un attrapé des plus spectaculaires. Enfin voilà, Bartman tend ses mains pour tenter d’attraper cette balle et celle-ci va être ainsi déviée de sa trajectoire…. Alou ne pourra donc pas attraper la balle. Ce qui pourrait être une histoire assez banale et se résumer finalement à une "interférence" d’un spectateur tourne cependant à un véritable incident. En effet, les Cubs étaient très proches d’une victoire dans cette série, et mêmes proches d’aller jouer les World Series et suite à l’épisode Bartman, les Cubs se sont avérés incapables de ne pas perdre le match. Bilan final, les Cubs prendront finalement 8 points dans la manche et verront leurs rêves de champions s’évanouir. Depuis 2002, les Cubs n’ont pas arrêté de chuter et au vue de cette dernière saison, ce n’est pas demain la veille qu’ils arriveront à jouer des playoffs. ESPN revient donc sur l’incident Bartman, un incident bien plus grave que prévu.

Le documentaire est d’une durée assez surprenante, plus d’une heure et demi, et fait partie de la collection "30/30". Le début est un peu poussif. Le reportage démarre de façon assez classique de la question des malédictions dans le baseball. Dans la mythologie du baseball, l’épisode Bartman, c’est encore une illustration qu’une malédiction existe à Chicago, celle de Billy the Goat, sur laquelle Honus a déjà consacré un gros dossier.

Pour mémoire, les  Cubs sont bel et bien maudits depuis qu’en 1945, les stadiers ont eu la mauvaise idée de refuser l’entrée à un fan qui était venu accompagné de sa chèvre fétiche, Billy. Or depuis 1945, point de championnat gagné, et un abonnement pour l’éternité à la loose pour les Cubs.

Le reportage part un peu dans tous les sens et va nous (re)parler de la malédiction du Bambino, des Red Sox, puis des Cubs…..

Effectivement, Bartman l’a empêché de jouer la balle

Suite à ces introductions un peu inutiles et quelques reconstitutions de l’action sur tous les angles un peu pénible, le reportage va enfin susciter un peu d’intérêt quand il expose les images vidéos de la soirée.

Le constat est clair : Steve Bartman a failli tout simplement être lynché par la foule en colère. Dés l’incident, au moment même où Alou pousse sa gueulante contre le spectateur,  les caméras se tournent vers l’auteur de l’incident, un gars qui ne ressemble à rien et qui va devenir instantanément célèbre et rapidement l’ennemi public numéro 1 pour Chicago.

En effet, tout le monde va mater méchamment le spectateur, qui était jusqu’à présent un des leurs, et qui va devenir le crétin qui a empêché Moses Alou de faire son jeu, puis quelques minutes plus tard, ….. celui qui a empêché les Cubs de gagner.

Ainsi, au fur et à mesure que les spectateurs se rendent compte que Chicago est en train de sombrer, les gens vont se liguer contre celui qui est à l’origine de tout ceci, ce "crétin de Steve Bartman".

Les insultes vont se multiplier, les plus courageux de cette foule vont même jeter à la figure de Bartman des verres de bière, certains veulent lui dire qu’il est à l’origine du fiasco de leur équipe préféré…. bref la haine de la foule en colère est en train de se concentrer sur ce gars à tel point que les services de sécurité du stade font sortir celui qui est à l’origine de l’incident. Ce qui pourrait passer pour de la discipline typiquement américaine ("t’as touché la balle tu sors mon coco") ressemble finalement à une mission sauvetage d’un gars prêt à se faire massacrer par des idiots alcolisés et prêts tout simplement à le lyncher.

On se croirait donc devant un mauvais remake d’un film comme ‘Furie" (à voir, avec Spencer Tracy), où une foule aussi stupide que vengeresse se venge d’un innocent qu’elle croit coupable et le lynche. Bref, ca fait froid dans le dos.

Là où le reportage est aussi intéressant, c’est qu’il s’attarde sur plusieurs détails fort intéressants :

- Bartman est un spectateur parmi d’autres qui tentent d’attraper la balle. Ils sont au moins 5 à tenter d’attraper cette balle, et c’est Bartman qui touchera la balle finalement, attirant sur lui la foudre de Chicago et de ses fans !

-Bartman tente d’attraper la balle mais il ne l’attrape même pas. C’est un autre spectateur qui l’attrape quelques mètres plus loin. Détail des plus croustillants, alors que Bartman ne gagnera dans cette soirée que des ennuis, celui qui a récupéré la balle ira la vendre aux enchères pour pas moins de 100 000 dollars…

- Bartman est un fan "hardcore"des Cubs et le malheur a décidément bien choisi sa cible : Bartman n’est pas un spectateur venu au hasard dans ce stade, il fait partie de ceux qui depuis leur enfance croient dans les Cubs et que la malédiction finira par cesser un jour. Bartman est même le coach d’une équipe de little league et un vrai passionné de baseball. Bartman réalise ainsi immédiatement quand il voit Alou le maudire, qu’il a empeché son équipe de gagner. Fatalité donc des plus dramatiques, non ?

Une bonne tête de vainqueur

-Bartman est depuis cet épisode un homme reclus. Il a peur et a recu des menaces de mort. Il s’est publiquement excusé auprés de la communauté des fans mais qu’importe, sa vie est désormais un enfer.

- Enfin, les images vidéo montrent que Bartman constitue également une belle excuse pour les fans. En effet, plus personne ne semble s’en rappeler, mais lors du jeu précédent, une roulante est frappée sur le short stop des Cubs, Alex Gonzalez. C’est une balle qui ne semble pas poser de difficultés et ressemble à un jeu de routine. Celui-ci s’en empare mais la balle ressort du gant et aucun mort n’est fait sur l’action. Il y avait deux morts, et le short stop aurait dû en réalité faire le dernier mort et la manche aurait donc du être finie….. bien avant l’épisode Bartman. Bref, si le short stop des Cubs n’avait pas foiré son jeu, on aurait jamais entendu parler de ce gars puisque la manche aurait été finie.

- L’épisode Bartman a eu lieu lors du match 6. Un match 7 a eu lieu le lendemain qui a vu les Cubs jouer un nouveau match et le perdre également sur un score sans appel. Considérer Bartman comme la raison de l’échec des Cubs est à ce titre des plus injustes.

Et c’est finalement là peut être le plus intéressant, c’est que Bartman est finalement le "bouc émissaire" dans le sens le plus ethnologique et religieux du terme. Le bouc émissaire est censé dans la religion chrétienne être le bouc qui va attirer tous les péchés des habitants pour être emmené en dehors de la ville (et être éventuellement sacrifié sur l’autel). Le bouc doit ainsi payer pour tous et son exil ou son sacrifice sert de moyen pour le peuple de se laver de ses péchés. Bartman semble bel et bien le bouc émissaire dans cette histoire pour des fans qui ne peuvent reprocher à leurs propres joueurs l’erreur mais préfèrent se dire que c’est cet "étranger" est à l’origine de leurs malheurs. Lâcheté et Haine sont ainsi les logiques qui animent la foule.

Et quand on se rend compte que la malédiction qui frappe les Cubs est la malédiction dite de "Billy the Goat", soit celle de Billy la CHEVRE ou le BOUC, on se rend compte que cette malédiction de Chicago est une malédiction qui est plus que sérieuse ! Billy la chèvre serait elle bel et bien le "bouc émissaire" du malheur des Oursons ? Cette malédiction renvoie peut être nos esprits à des logiques quasiment divines….. bref les Cubs confrontés à une telle Curse ne sont pas sortis de l’auberge…..

Catching Hell, soit un attrapé d’enfer, est donc un bon titre pour ce documentaire à visionner : en tentant d’attraper cette balle, la vie de ce gars s’est transformé en un véritable enfer, à moins que l’enfer, ce ne soit soit tout simplement les autres, comme l’a déjà dit Sartre, n’est ce pas ?

 BHONUS :

A découvrir le site de T. Souers un blog d’un fan des cubs (sur lequel j’ai emprunté son beau dessin)

Et surtout comme on n’est pas chien, le chapitre 1 de ce documentaire est sur youtube…. et vous trouverez la suite facilement à coté….Bon visionnage

 

 

4 commentaires à “Catching Hell”

  1. loic dit :

    salut Reno

    J ai loupé le reportage et je viens de voir que tu l avais enregistré. Tu l as avec les sous titres en francais?

    Est ce que tu sais ou je pourrais le trouver?

    Merci

    Bonne journée

  2. LaHuppe dit :

    Je te/ vous conseille le volet sur Fernando Valenzuela : « Fernando Nation », il vaut le coup d’oeil.
    http://youtu.be/NWLUqfDQJwQ

    Par contre si tu es fan des pinstripes du Bronx, ne regardes le lien suivant…
    http://youtu.be/pZNujnIojMw

  3. Reno dit :

    Je l’ai enregistré hier soir sur ESPN Classic… vraiment sympa, du coup je m’en vais choper TOUT les épisodes… j’ai du boulot… Mais vraiment bien filmé

  4. Roq31 dit :

    Bon article une fois de plus, un fait divers monte en mayonnaise par des fans hysteriques, ou comment pousser toujours plus loin la connerie humaine!! Bon j espere que depuis il a change d equipe, et surtout qu il s est achete un gant pour au moins l attrapper et la revendre sur ebay!!! ;)