Les prédictions d’Oeil Perçant – Pacific League 2018

Après la CL, Oeil Perçant notre Mage extra-super-méga glucide, se penche, pas trop Maître, pas trop, aujourd’hui sur la Ligue Pacifique (PL). La ligue qui domine la NPB en ce moment en effet la dernière fois qu’une équipe de Central League a remporté les Nippon Series c’était celle des Giants en 2012. Toiles d’araignées sur la CL, avantage psychologique sur la PL ? Oeil Perçant, mage extra-glucide dit "Oui et non". Merci pour cette précision précise Maître ! Il faut bien avouer qu’une prédiction n’est bonne que si elle se réalise. Kirk Gibson peut vous dire à quel point un favori peut perdre toute illusion sur un lancer, sur un contact. La Pacific League 2018 c’est ici et là bas…

• Les HAWKS (FSH) (94 W 49 L) : Les Champions en titre auront pour slogan 2018 un (approximatif) "Encore au sommet !" Autant dire qu’ils visent le titre ou alors ils sont fans d’escalade et de haute montagne. Mais nous les avons vu équipé de gants et de battes, pour au final jouer au Baseball. L’amour de la haute montagne, sans le nier, est à exclure ici, élémentaire mon cher Klaxon ! D’autant que leur campagne d’été n’a pas été bonne, une première fiche négative depuis bien longtemps. De quoi douter de leur aptitude à dominer les sommets ? Vraiment ? "Se méfier du faucon qui dort au début du printemps" Merci Oeil Perçant. Les Hawks sont clairement favoris, mais répéter sera-t-il si simple ? Suspens.

Leur rotation et leur pitching staff est assez impressionnant, leur bâton est redoutable, leur Kantoku est une perle (ils se comprennent, pas la peine de parler). Seul bémol subjectif chez Honus : l’ambiance dans leur stade, qui peut parfois faire penser à une sortie Disney avec une classe de CP affamée.

Le P. Staff : Commençons, dans la logique des zombies revenants 2018, par Tsuyoshi Wada (8 W 4 L 2.49 Era) on l’aime bien chez Honus le Tsuyoshi et on le suit depuis ses débuts NPB chez les mêmes Hawks, voire depuis qu’il lance des K’s à Waseda (Tokyo Big Six). Du haut de ses 36 ans cela pourrait bien être sa dernière saison NPB, un peu comme Abe des Giants. C’est à dire la dernière saison avant la dernière saison d’avant l’avant dernière saison… On n’en sait rien. Faut dire que le rookie vient d’envoyer un avion en papier dans l’oeil paranormal d’Oeil Perçant. Il est tout brouillé là pour Wada. On trouve ensuite : Shouta Takeda (6 W 4 L 3.66 Era) qui a fait une saison quelconque, et devrait rebondir en 2018 ; Rick Van Den Hurk (13 W 7 L 162 K 3.24 Era) la fierté des Pays-Bas ; Nao Higashima (16 W 5 L 2.64 Era 139 K) et Koudai Senga (13 W 4 L 2.64 Era 151 K) aka "Le pourfendeur de Wallabies".

On ajoute Livan Moinelo et le tueur de fin de soirée, Dennis Sarfate, la "sulfateuse de Saves", le "commercial des K", "que ses offres tu ne peux pas les refuser !", il faut dire que son service client est au point : 54 Saves, 102 K et 1.09 de Era. Après avoir atteint des sommets en 2017, pourra-t-il aller plus haut, plus loin ? Ce qui est sûr c’est que les Hawks y croient, Dennis La faucheuse vient de signer une prolongation de contrat jusqu’en 2021.

Il pourrait y avoir un nouveau dans la rotation, Seigi Tanaka (1st draft pick 2016) devrait faire ses vrais débuts cette saison. Question bHonus : est-ce que Fumimaru Taura (Rk) verra de la NPB en 2018 ? Vu que niveau ‘pitching" c’est "blindé" chez les Hawks, rien n’est moins sûr mais nous on le souhaite. D’ailleurs on a écrit une jolie lettre à Kudoh Kantoku pour le lui demander, un peu comme une lettre qu’on écrirait au Père Noël. Le seul problème c’est qu’on a laissé la responsabilité de l’envoi du pli au rookie. Vu son jeune âge, il l’a adressé au Pôle Nord. Le con ! Tout le monde sait que la bonne adresse c’est la Lune ! Ah les jeunes… On est mal, on vous le dit.

Le bâton redoutable : Ouais bon ça devient lassant là. Si je croise un joueur des Hawks avant qu’il ne joue les Nippon Series contre Yokohama, pas certain de lui dire "attention à la marche" ou "attention la tête"… Redoutables ils sont, Nobuhiro Matsuda (24 HR .264) Takuya Kai, Seiichi Uchikawa (.297), Kenji Akashi, Kenta Imamiya (.264), Shuhei Fukuda, Akira Nakamura, Alfredo Despaigne (35 HR .262) et accessoirement le danger gaucher des Hawks : Yuki Yanagita, Mister Full Swing ou la Misère des adversaires, il signe ses swings d’un Home Run qui veut dire défaite… .310 de moyenne et 31 circuits.

Trop de qualités, ça sent le défaut…

> Prévision 2018 : Des plumes et du goudron, favoris encore une fois, mais détrônés en 2018, sinon c’est moins drôle.

• Les LIONS (SL) (79 W 61 L 3 T) : Les Lions en 2018 c’est : une force de frappe, un lanceur dominant, un revenant et un anniversaire. Le revenant c’est Kazuo Matsui. L’anniversaire c’est celui que fêteront les Lions en 2018 : 40 ans à Saitama.

La force de frappe c’est : Takeya Nakamura (27 HR, 79 RBI), Shogo Akiyama (25 HR, 89 RBI, 185 H, .322), Hotaka Yamakawa (23 HR, 61 RBI, .298) Hideto Asamura (.291) Sosuke Genda (.270 et 37 SB (4 bases volées de plus que les Buffaloes dans leur totalité…). Reste à voir ce que feront Ernesto Mejia (19 HR et .241) et surtout : Tomoya Mori, le receveur au swing de dingo ! Le tout nappé d’une sauce pleine d’expérience et de sagesse Kazuo Matsui qui sera joueur/ coach.

Un lanceur dominant c’est Yusei Kikuchi (16 W 6 L 217 K 1.97 Era). Serait-il arrivé à sa maturité NPB ? A priori non, car le Sawamura 2017 ne souhaite pas se satisfaire de ces chiffres, déclarant "J’ai surtout et essentiellement lancé des droites et des sliders la saison dernière (…) J’ai travaillé ma courbe et une deux coutures ce printemps. J’ai amélioré mon contrôle, j’ai l’impression d’être meilleur alors que la saison approche." Voilà qui promet des moments difficiles pour ses adversaires et des affrontements dignes des plus grandes joutes sétoises !

Kikuchi est-il seul chez les Lions ? Les départs de Ryoma Nogami ( 11 W 10 L 113 K 3.63 Era) chez les Giants, de Brian Schlitter et surtout de Kazuhisa Makita parti chez les Padres pourraient le laisser penser. Les arrivées de Hayato Takagi (Yomiuri), Neil Wagner (AAA des NY Mets) Fabio Castillo (AA/ AAA des LA Dodgers) voire de Hiromasa Salto (Université Meiji / Draft 2017) pourraient laisser penser le contraire. Jusqu’à preuve du contraire le reste de la rotation sera composée de Ken Togame (8 W 7 L 83 K 3.40 Era), Shinsaburo Tawata (5 W 5 L 74 K 3.44 Era) et de Brian Wolffe (9 W 4 L 74 K 3.73 Era et 36 ans), enfin dans le rôle du closer on retrouve Tatsushi Masuda (28 Sv. 56.1 IP et 2.40 Era). Kikuchi un peu seul ou moins seul en 2018 ? Que sera, sera…

> Prévision 2018 : Les Lions seraient des premiers faciles s’ils décidaient de porter leurs uniformes des années 80 et 90. À croire qu’ils ne veulent pas l’emporter.

 

• Les EAGLES (RE) (77 W 63 L 3 T) : La formation de Sendai avait connu un début de saison 2017 en "fanfare". Ils faisaient la course en tête (ou au coude à coude avec les Hawks) jusqu’à ce qu’un méchant mois d’août (7 W 18 L dont 3 défaites de rang face à Fukuoka, concurrent direct) ne vienne tout bouleverser. Nashida Kantoku et ses troupes auront sûrement la volonté de jouer les premiers rôles.

Les Eagles peuvent être vus comme une équipe de premier rôle, bien entendu une prévision n’est que théorie. Mais chez Honus nos spécialistes ont de réels pouvoirs paranormaux. Ils voient l’invisible, absolument ! D’ailleurs demain il fera beau. Les aigles voleront-ils dans un ciel bleu et sans nuages en 2018. On le sait, mais on ne peut pas trop en parler. Tout ce qu’on peut vous divulguer c’est qu’il y a des chances. À moins que Rookie Dan, qui n’aime pas la couleur bordeaux ne reprenne ses mauvaises habitudes de jeter des mauvais sorts. Il y a un risque. Mais pourquoi avoir autant de méchanceté, rookie ?!

Au delà de cette menace au combien fantaisiste, les Eagles pourront compter sur leur Ace : Takahiro Norimoto qui n’est pas du genre craintif quand il monte sur la butte (15 W 7 L 222 K et 2.57 Era). Un rebond de régularité est attendu pour les autres : Manabu Mima (11 W 8 L 134 K 3.26 Era), Takayuki Kishi (8 W 10 L 189 K 2.76 Era), voire une naissance pour Shouma Fujihira (Draft 2016 / 3 W 4 L 44 K 2.26 Era). Sans oublier le closer Yuuki Matsui (3 W 3 L 33 Sv. 62 K 1.20 Era) qui est indispensable à la bonne santé des Eagles.

Pour ce qui est de marquer du point et de frapper façon Powa, on devrait retrouver Motohiro Shima, Kazuya Fujita, Eigoro Mogi, Ginji Akaminai, Hiroaki Shimauchi, le flamboyant Zelous Wheeler (31 HR), Japhet Amador aka La Massue du Mexique (23 HR), et Carlos Peguero (26 HR). Avec qui sait l’apport de deux rookies : Masaki Iwami aka La Massue de Jingu, et Kenji Nishimaki.

Par contre chère volaille en or, il va falloir améliorer le total de bases volées ! En 2017 on frôle la correctionnelle. Avec 42 bases subtilisées, les Eagles se placent juste au dessus du famélique total de 33 des Buffaloes. Une faiblesse légèrement compensée par leurs 135 circuits. À noter que le podium "coups de circuit" de la Pacific League est le même que le classement final de la saison régulière (Hawks 164, Lions 153, Eagles 135). Une faiblesse qui pourrait être compensée si l’athlétique et rapide Louis Okoye voyait plus de temps de jeu et s’il obtenait la confiance du staff.

> Prévision 2018 : Seconds du premier qui dit que c’est celui qui dit qui l’est.

• Les BUFFALOES (OB) (63 W 79 L 1 T)  : "Opération Buffaloes" non ce n’est pas le titre du dernier Steven Seagal (on respire) mais la suite de "Stars 90" qui était lui aussi la suite du brillantissime "Y a-t-il un front office à Osaka ?!".

Peut-on croire au succès de "Opération Buffaloes" en 2018 ? Il y a une chance oui mais va falloir que la réalisation et le montage soient à la hauteur. Pour ce qui est du casting c’est encore à voir. Ce qui n’était qu’un projet de trilogie, prend la forme d’une saga. Pour le titre du prochain opus, prévu fin 2018 voire en 2019, la production hésite encore entre "Un jour peut-être" et "Quo Vadis ?". Certains optimistes font circuler une pétition en faveur de "Le fabuleux destin des Buffaloes". Bref on s’y perd. Orix en 2018 ce sera quoi alors ?!

Yoshihasa Hirano est parti chez les Diamondbacks, c’est déjà du passé à Kobe et Osaka, les Buffaloes ont une rotation qui a un "je ne sais quoi". avec Chihiro Kaneko (12 W 8 L 141 K 3.47 Era), Brandon Dickson, mais surtout les espoirs que sont Taisuke Yamaoka qui en sera à sa seconde saison NPB, et le rookie Daiki Tajima (1st Draft pick / JR East) Un beau monde qui pourrait bien faire du pitching staff des Buffaloes l’un des plus efficaces de la PL. Seulement voilà du côté du "front office" des Buffaloes, c’est pas toujours très clair. Enfin oui et non, merci encore pour cette précision Oeil Perçant ! On vous explique, quand un vétéran part on le remplace par un autre vétéran, et ce depuis des années. C’est leur schéma de pensée. Un peu conservateurs sur les bords. Le seul risque serait d’échouer à atteindre la dernière marche du podium, pas d’être des perdants. Du coup, à Osaka, c’est surtout les Tigers.

Mais voilà aussi famélique soir leur total de bases volées la saison passée, 33, cela ne veut pas dire que l’équipe ne présente pas des atouts offensifs. Bon il faut creuser car ils n’ont jamais été dans les premiers des diverses catégories offensives sauf peut-être le nombre de fois où ils ont frappé dans un double jeu (105 fois, contre 107 fois aux Eagles #1 de la catégorie). Alors pourquoi y croire ?

D’abord parce que 2017 n’aura pas été si dramatique que cela pour les Buffaloes. Super, mais on parle de 2018 là Oeil Perçant ! Et la dynamique vous y pensez parfois ? Alors d’une Stefen Romero (25 HR .274), Chris Marrero (20 HR .290 ; son total de HR devrait être de 21 s’il n’avait pas oublié de toucher le marbre… le truc con) T. Okada (31 HR .266) peuvent apporter un minimum de puissance, et devraient améliorer leurs performances si tout va bien. Ensuite parce que Hiroyuki Nakajima (.285) apporte avec Eiichi Koyano (.277) une sacrée expérience et une stabilité dans l’infield. Seul bémol c’est que c’est vieillissant tout ça. Et quel jeune pour émerger ? Yuma Mune peut-être, il a fait de bons spring camp, prouvant qu’il pouvait frapper pour la puissance et la moyenne, en donnant une possibilité de vitesse sur les sentiers à une équipe qui en a sacrément besoin. En effet, les leaders dans cette catégorie chez les Buffaloes totalisent 8 et 7 bases volées. Nous rappelons qu’une saison NPB compte plus de 140 matchs.

 

> Prévision 2018 : Équipe surprise qui surprendra tout le monde ou qui se surprendra elle-même ? Les Buffaloes pourraient aller chercher les Climax en cas de défaillance des trois favoris que sont les Hawks, les Lions et les Eagles. Le problème serait que tout le monde ait une défaillance et notamment les Buffaloes… Vraiment pas gagnée, cette affaire là…

 

• Les FIGHTERS (NHF) (60 W 83 L) : Il est où Ohtani ? Il est plus là Shohei, nan il n’y est plus, fini, terminé. Un lanceur vous manque et ça se complique. Enfin en 2017 c’était déjà compliqué, car sans l’avouer, Shohei blessé était déjà en MLB tout en jouant (pas beaucoup et surtout DH) en NPB, vous suivez ? Le gars a lancé pour des scouts MLB c’est presque tout. Mais bon les "Jambons du Japon" ont raflé la mise lors de la draft 2017 avec LE lycéen que tous ou presque voulaient, Kiyomiya alias Mister Home-Run en lycée (un total de 111 HR.). Et puis ils ont dans leur rangs quelques joueurs de qualité, comme leur troisième base Brandon Laird même si ses 32 HR/ 90 RBIs en 2017 ne sauraient occulter ses 125 K et son .avg de .229, Sho Nakata (1B) autre canonnier des Fighters qui aura connu une saison 2017 compliquée, 16 HR/ 67 RBIs, 103 K et un léger .216 de moyenne à la batte, Nishikawa (OF) aura comptabilisé 39 SB et .296 de moyenne. Ils devront aussi compter sur le retour en forme de leur arrêt-court Nakashima et Kensuke Kondo qui auront connu une saison compliquée par des blessures. Kondo qui au moment de sa blessure présentait une moyenne de .413. De quoi donner à écrire aux médias japonais !

L’équipe de Hokkaido n’aura dominé la ligue que dans la rubrique des strike-outs. 2018 s’annonce comme une saison de transition pour les Fighters. Kiyomiya ne devrait pas avoir un impact immédiat sur l’attaque (à voir bien entendu), et les additions de Michael Tonkin (Twins) et Nick Martinez (Rangers) ne semblent pas pouvoir combler la perte de Shohei et donner du souffle à une rotation qui a été dans le dur la saison dernière.

> Prévision 2018 : 5ème ou 6ème position de l’Ordre Rouge des Adeptes du Yoga, un truc "vachement" souple. En même temps, ils vont bientôt déménager. Bref, dans les cartons les Fighters ! Bye bye Sapporo, et bonjour Kitahiroshima (banlieue de Sapporo)… Enfin, pas tout de suite, ce sera en 2023 (si tout va bien).

• Les MARINES (CLM) (54 W 87 L 2 T) :  Iguchi qui a terminé sa brillante carrière de joueur en frappant un circuit à son dernier at bat, rempile chez les Marines comme Kantoku avec pour mission de gagner à Chiba. Bon courage Tadahito ! En même temps, quel coach a pour mission de perdre ? Celui des Miami Marlins peut-être ?! Mais bon cette considération appartient à une autre ligue. Wakui a tenté le marché des agents libres en MLB, autant dire que le mec n’est pas vraiment un visionnaire ! Ce n’était pas la bonne année pour ça ! Il revient donc à Chiba, mais est-il vraiment parti ? Un peu comme un gamin boudeur qui fait du chantage affectif et menace de partir si on le retient pas. Le front office des Marines va devoir lui rendre son casier et sa place de parking en urgence du coup…

Un premier draft pick lycéen puissant, Hisanori Yasuda, d’autres recrues qui évoluaient en ligue "industrielle" : c’est mission reconstruction à Chiba et mission ne pas terminer dernier pour l’équipe au meilleur public de NPB.

Que dire, que dire ? Oeil Perçant avez-vous une vision ?

- Je vois une tenue de plage, des mouettes, la plage…

OK ! On l’a perdu là, les vacances de la voyance sont déclarées. La saison passée, on a pu se demander également si les Marines n’étaient pas partis à la plage. Elle est juste à côté du stade, on le sait parce qu’on a un vrai sens de l’orientation, une sorte de Honus sens. Fishiguchi est un maître en la matière, le roi de la survie en milieu hostile. Si seulement il pouvait réouvrir le Fish Yakyu & Saké Bar. Les créanciers sont partis !

En 2017, les Marines étaient derniers dans les catégories : points marqués, hits, home-run, RBI, et Base-on balls alloués ; seconds en nombre de K encaissés juste derrière les Fighters, et derniers encore pour la moyenne au bâton : .233 ; On peut ajouter, derniers pour la catégorie Era avec 4.22, derniers toujours pour les Saves, les BB et les K…

La tâche de Iguchi Kantoku est grande, son chemin sera long… (il faut imaginer le générique de "Kung-Fu") Willy Mo Pena (leader de l’équipe pour les HR avec 15 en 70 matches) ne sera pas de retour, enfin pas tout de suite voire pas du tout… On compte donc sur l’effet rebond du côté de Chiba, rebond de l’Ace Ayumu Ishikawa, rebond de Wakui, de Daichi Suzuki et Katsuya Kakunaka. On comptera sur l’épanouissement des jeunes aussi et peut-être surtout, tel Taiga Hirasawa, Yasuda et compagnie.

> Prévision 2018 : Premiers dans la catégorie Mascotte secondaire de dingue. Derniers de la Pa. League. Meilleur public de la Pa. League. Élu chantier de l’année 2018. Radeau de la Méduse ? Grosse / Immense surprise ? (Non)

 

Les commentaires sont fermés.